Sommaire

Assumer les cheveux blancs n’est pas toujours une mince affaire, notamment lorsque l’on est une femme. Étonnement, si l’effet “poivre et sel” est plutôt apprecié chez les hommes, voire avantageux en terme de séduction, chez les femmes, c’est une toute autre histoire ! Et pour cause, une femme aux cheveux blancs a longtemps été perçue comme négligée ou pire encore.

Dans cette société où les préjugés sur l’apparence sont tenaces, arrêter les colorations est donc presque un acte politique. Mais pour certaines femmes, cela devient, ou a toujours été, une évidence.

“Je me sens bien, j’assume sans complexe”

Les cheveux blancs de Véronique ont commencé à apparaître vers l’âge de 40 ans. La nordiste faisait déjà des colorations dans sa jeunesse. C’est donc tout naturellement qu’elle a continué à en faire, mais de plus en plus dans le but de cacher ses mèches grises. Vingt ans plus tard, c’est terminé, elle a décidé de tout stopper pour arborer sa chevelure au naturel.

“Ma dernière coloration, je l'ai faite à l’occasion du mariage de ma fille au printemps 2019. Le mariage de mon fils était programmé l’année suivante, je voulais laisser pousser mes cheveux, et j’attendais pour refaire ma couleur… Finalement ce petit mélange irisé et méché, je m'y suis habituée et mes proches aussi apparemment ! J’ai donc décidé de ne pas faire de couleur pour l’occasion et je n’en fais plus depuis. Je me sens bien, j’assume sans complexe, d’autant que je n’ai jamais été très à l’aise avec ces actifs chimiques. Mes cheveux sont moins abîmés qu’avant et plus soyeux. Je ne sais pas si les mentalités ont changé, vis-à-vis des femmes aux cheveux gris, c’est aussi une question de mode… Mais la femme assume de mieux en mieux et revient au naturel.”

Colette et Nicole auront 73 ans au mois de juillet prochain. Elles sont sœurs jumelles et toutes deux, n’ont jamais voulu faire de coloration.

Pour ne pas abîmer mes cheveux j’ai préféré ne pas faire appel à des produits chimiques. De plus, les colorations demandent des soins réguliers et onéreux”, confie Colette qui a des cheveux blancs depuis une bonne dizaine d’années. Pour Nicole c’est une autre histoire, elle a commencé à voir ses cheveux blanchir vers 40 ans, mais cela lui plaisait. “C’était bien équilibré. On m’a souvent demandé si je faisais un méchage”, raconte-t-elle. La septuagénaire avoue avoir tenté une coloration une fois, mais “elle a complètement viré au soleil l’été, et je me suis dit plus jamais !”

“Il y a suffisamment de belles coupes de cheveux pour garder son charme naturellement”

Les deux sœurs affirment n’avoir jamais entendu de réflexion sur leur choix. “Je suppose que la société a pris conscience que la vie suit son cours et que le vieillissement n’est pas une faute en soi”, estime Colette. Selon Nicole, tout est question de goût : “Je suis contre le fait de « tricher » sur son physique et sur son âge. Il faut s’organiser pour bien vieillir. Je trouve que des cheveux longs blancs ou grisonnants sont inélégants et vieillissants, mais il y a suffisamment de belles coupes de cheveux courts ou relativement courts pour
garder son charme naturellement.”

Florence a arrêté les colorations à l’âge de 50 ans alors qu’elle en faisait déjà depuis une vingtaine d’années pour cacher ses cheveux blancs. Huit ans plus tard, elle est toujours convaincue d’avoir pris la bonne décision.

“On souhaite être dans un moule pour ne pas se faire remarquer”

“J’ai arrêté de faire des colorations pour retrouver ma couleur naturelle et parce que je ne supporte pas les produits chimiques.” Aujourd’hui, la mère de famille se sent mieux et estime que “c’est normal de vieillir”. Selon elle, le regard des autres n’est pas le problème, c’est plutôt celui que l’on se porte à soi-même. “On souhaite être dans un moule pour ne pas se faire remarquer… Mais le jour où j’ai décidé de garder mes cheveux blancs, personne ne m’a fait de remarques.”

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Sources

Merci à Véronique, Colette, Nicole et Florence pour leurs témoignages

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.