Calvitie : le prince Harry aurait suivi un traitement en secret pour la combattre

Le prince Harry n'a pas hésité à s'orienter vers la médecine esthétique pour lutter contre sa calvitie. Le Sun révèle ainsi qu'il aurait subi un traitement pour "épaissir ses cheveux."
Sommaire

Comme son frère William et son père Charles, Harry est atteint d’une calvitie plutôt précoce. Un complexe qui l’a poussé à se renseigner sur les divers traitements existants, afin d’épaissir sa chevelure.

Le prince aurait subi un traitement pour épaissir sa chevelure

D’après le média, “The Sun”, le petit-fils de la Reine aurait déjà subi un traitement dans l'espoir de dissimuler sa calvitie.

Une source proche du Prince aurait déclaré que sa récente visite dans une clinique londonienne renommée aurait “fait grand bruit”, avant d’ajouter que cet institut serait “très prestigieux”.

“C'est l'un des meilleurs endroits au monde. Il y a toute une gamme de traitements différents. D’ailleurs, les personnes les plus riches et les plus célèbres viennent ici”.

Des traitements très chers, mais qui porteraient déjà leurs fruits selon le quotidien britannique.

Le duc de Sussex aurait en effet "profité d'un séjour londonien fin 2019 pour se rendre dans la prestigieuse clinique Philip Kingslery". Depuis, il semblerait moins dégarni.

Pourtant, le prince Harry revient de loin. En 2018, un expert capillaire avait assuré à la presse britannique que la calvitie du duc de Sussex “avait doublé” depuis l'officialisation de son couple avec l'actrice de 38 ans.

Un problème capillaire que Meghan Markle prend très au sérieux. Le Daily Star affirme en effet que la mère d'Archie est "terrifiée" à l'idée que son mari "arbore la même coiffure" que le prince William.

C'est même la duchesse qui aurait convaincu son époux de suivre un traitement dès janvier 2018.

Le même média affirme que le Prince Harry n'était pas difficile à convaincre et qu'il était décidé à combattre sa calvitie par tous les moyens, "quitte à débourser plus de 50 000 euros pour investir dans des implants. "

Chute de cheveux : qu’est-ce que l’alopécie androgénétique masculine ?

L’alopécie androgénétique masculine ou calvitie se traduit par une chute de cheveux, quelle qu’en soit la cause. C’est une évolution normale de la vie des cheveux qui peut débuter dès la puberté, lorsqu’il s’agit d’une forme sévère.

Elle est cependant plus fréquente aux alentours de 40 ans. Elle touche environ 15 % des hommes à l'âge de 20 ans, 30 % à 30 ans et un sur deux à cinquante ans. Elle touche essentiellement au départ les golfes temporaux, et le vertex.

Les hormones mâles jouent un rôle clé dans le mécanisme de ce type de perte des cheveux, ce qui explique également que la calvitie masculine ne débute qu'après la puberté.


Le principal risque associé à cette chute des cheveux, sont les cancers de la peau car cette zone cutanée n'est plus protégée par la chevelure de l'exposition solaire laquelle peut favoriser certains cancers cutanés. Quand on est chauve, il faut donc se protéger efficacement du rayonnement solaire.

Image : les quatre stades de l’alopécie

Image : les quatre stades de l’alopécie© Istock

Alopécie : l'hérédité, le principal responsable

Lorsque la perte de cheveux est héréditaire, on parle d'alopécie androgénétique (à ne pas confondre avec l'alopécie androgénique, qui concerne la perte des cheveux sous l'influence des hormones mâles).

Les follicules héritent d'une sensibilité particulière à l'action conjuguée de la testostérone et d'une enzyme appelée 5 a-réductase. Une fois la rencontre de ces deux éléments effectuée, une nouvelle hormone appelée DHT est produite. Un follicule sensibilisé verra son cycle de croissance perturbé, accéléré, et finira par se fatiguer ; le cheveu repousse alors de plus en plus fin pour finir par disparaître totalement.

Le stress, le changement de saison, les carences alimentaires, la chimiothérapie ou encore certains traitements médicamenteux représentent aussi d’autres causes de la perte de cheveux.

> Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un vélo électrique en participant au jeu concours de La Banque Postale

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

HAIR TO THE THRONE Balding Prince Harry visits a hair loss clinic for thickening treatments in London’s Mayfair, The Sun, 9 février 2020.

L'alopécie, Dermato info, Société française de dermatologie, 11 février 2020.

La rédaction vous recommande sur Amazon :