Chute de cheveux : le finastéride responsable de troubles psychiatriques et sexuels

Un communiqué de l'ANSM datant du 2 février 2019 mettait en garde les personnes soumise à un traitement par finastéride contre un risque de troubles psychiatriques et de la fonction sexuelle. Aujourd'hui le risque vient d'être confirmé.
Chute de cheveux : le finastéride responsable de troubles psychiatriques et sexuelsIstock

Si vous souffrez de calvitie, vous êtes peut-être sous finastéride (Propecia®). Ce médicament, dont la dose de 1mg est prescrite contre la chute des cheveux chez l'homme, fait l'objet d'une mise en garde de la part de l'Agence nationale du médicament (Ansm). Un communiqué publié le 2 février dernier mettait en garde par rapport aux risques de troubles psychiatriques et de la fonction sexuelle.

Aujourd'hui, l'Ansm vient de confirmer les dangers du médicament. "Cette fiche vise à renforcer l'information des patients sur le risque de survenue de certains effets indésirables, tels que des troubles psychiatriques et/ou de la fonction sexuelle associés à la prise de finastéride", déclare l'Ansm qui poursuit par ailleurs ses investigations afin de renforcer la sécurité d'utilisation du traitement.

En outre, le finastéride peut aussi être prescrit en cas d'atrophie bénigne de la prostate sous la dose 5mg (Chibro-Proscar®).

L'utilisation du finastéride 1 mg fait donc désormais l'objet d'une surveillance étroite, tant au niveau européen que national.

Molécule finastéride ©Harbin. Domaine public

Des effets sur la libido

Les troubles de la fonction sexuelle font partie des risques constaté par les experts. "Il peut s’agir d’une dysfonction érectile, de troubles de l'éjaculation et d’une diminution de la libido. L’ANSM rappelle qu’il est possible d’observer une persistance de ces troubles sexuels après l’arrêt d’un traitement par finastéride", explique le communiqué. Dans ce cas, les auteurs préconisent de consulter son médecin pour trouver une solution.

Des pensées suicidaires

En octobre 2017, l'ANSM avait déjà tiré le signal d'alarme concernant des changements d'humeur, des idées suicidaires et des risques de dépression chez les patients, pendant et après avoir été soumis à un traitement par finastéride.

Les experts conseillaient alors aux personnes sous finastéride 1MG, d'arrêter eux-mêmes leur traitement tout en prévenant leur médecin. Pour les patients sous finastéride 5 mg (atrophie bénigne de la prostate), la recommandation était de ne pas arrêter le traitement soi-même, mais de consulter son médecin au plus vite.

En novembre dernier, le tribunal de grande instance de Nanterre, avait été saisi en référé par deux hommes et la famille d'un troisième, décédé en 1996, pour demander des expertises afin de déterminer la responsabilité du finastéride.

Un autre jeune homme qui s'est suicidé en 2016, était sous finastéride. Très vite, il avait perdu sa libido, avait souffert de troubles de l'érection, de la concentration et de la mémoire, et était aussi sujet à des pensées suicidaires. Il avait fini par se suicider en raison "des effets indésirables subis sans parvenir à les réduire", affirmait l'assignation le concernant.

"Trois ou quatre" autres dossiers concernant le médicament doivent être engagés devant la justice d'ici la fin de l'année et 78 autres sont en cours de constitution, d'après l'AFP.

Un document d'information, en plus de la notice, sera mis en place

Afin d'informer au mieux les patients des risques possibles avec ce médicament, l'Ansm a réuni en octobre 2019 des représentants de patients et des professionnels de la santé en vue d'élaborer un document d'information en complément de la notice contenue dans les boîtes de finastéride 1 mg.

"Cette fiche rappelle les bénéfices escomptés au regard des risques associés et l'intérêt de s'accorder un délai de réflexion avant de commencer ce traitement", explique l'Ansm. Elle stipulera aussi la conduite à tenir en cas d'effets indésirables.

La fiche d'informations est destinée à être remise par le médecin lors de la consultation et par le pharmacien au moment de la délivrance.

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Finastéride : le médicament responsable de problèmes de libido

Source(s):

Finastéride : rappel sur les risques de troubles psychiatriques et de la fonction sexuelle - Point d'Information, ANSM, 1 février 2019

L'ANSM renforce l'information sur le finastéride 1 mg utilisé contre la chute de cheveux, 10 décembre 2019