7 réflexes pour accélérer la pousse des cheveux

Certifié par nos experts médicaux MedisiteVous perdez vos cheveux par poignées ? Ils semblent plus clairsemés ? Ce phénomène transitoire est naturel, notamment après une fatigue, une grossesse ou encore à l'automne et au printemps. Mais il existe des coups de pouce pour favoriser une bonne repousse.
6 réflexes pour accélérer la pousse des cheveuxAdobe Stock
Sommaire

Avoir une belle chevelure est un atout charme indéniable, aussi bien pour les femmes que les hommes. Malheureusement entre le stress, la pollution, des colorations, les laques, les bains d’eau de mer l’été ou les bonnets l’hiver… notre quotidien n’est pas toujours tendre avec nos cheveux. Il est donc important de leur apporter des soins qui les boostent ou favorisent la repousse. Toutefois avant de les soigner, tentons de comprendre leur développement.

Cheveux : quand poussent-ils ?

Comme les poils, les cheveux sont composés à 95% de kératine. Cette protéine naturelle protège la chevelure contre les éléments extérieurs pouvant l’agresser comme les UV, l’eau de mer ou la pollution. En fonction de l’âge, la santé et l’origine de la personne, les cheveux poussent de 0,7 à 2 cm par mois. Mais il s’agit ici d’une moyenne car un cheveu n’a pas une pousse continue. Son cycle de vie composé de 3 étapes distinctes :

  • la phase anagène : cette période qui correspond à la croissance du cheveu est la plus longue du cycle. Elle dure de 2 à 5 ans en fonction des individus et du sexe. En effet, elle est plus étendue au sein de la gent féminine que masculine. Par ailleurs, la grande majorité des 100 000 à 150 000 cheveux présents sur notre crâne sont en phase anagène.
  • La phase catagène : pendant cette étape, le cheveu n’évolue plus. Ce stade correspond à un repos cellulaire. Il dure environ sur 3 semaines.
  • La phase télogène : ce dernier changement se conclut par la chute du cheveu après une période de latence d’environ 3 mois. Si la personne est en bonne santé, un nouveau follicule en phase anagène poussera à l’emplacement laissé libre.

À quelle saison perd-t-on ses cheveux ?

L’être humain perd en moyenne 25 à 40 cheveux par jour, mais au printemps et à l’automne il peut en voir tomber jusqu’à 100 quotidiennement. Cette saisonnalité de la chute de cheveux est tout à fait naturelle, et ne doit pas nourrir d’inquiétude si elle ne dure pas de plus de 4 à 6 semaines.

Ces pertes plus nombreuses s’expliquent en partie par la météo. L’exposition au soleil boostent la sécrétion d’hormones qui jouent un rôle dans la croissance des cheveux. Par ailleurs, à la même période, ils sont mis à mal avec l’eau de mer, le chlore, le sable et le soleil. Comme les cheveux morts mettent plusieurs semaines à tomber, la perte des cheveux se remarquent à l’automne. Par ailleurs, la rentrée est souvent une période de stress et d’anxiété, or nos tignasses y aussi sont sensibles.

Pour le printemps, l’explication vient de l’allongement des jours. En effet, en cette période notre production de mélatonine baisse, or elle est indispensable à la bonne santé des cheveux. La chevelure est alors plus frêle et tombe alors plus facilement.

Heureusement, plusieurs astuces permettent de renforcer nos cheveux.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Top 3 des raisons qui accélèrent la chute capillaire

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Repousse cheveux
Source(s):
La rédaction vous recommande sur Amazon :