Sommaire

Pain et pâtes : limiter les féculents

Pain et pâtes : limiter les féculents© IstockLesquels :le pain et les pâtes blanches faits de farines très raffinées, pommes de terre, riz blanc, semoule…

Pourquoi : face à un excès de sucres rapides, le foie les métabolise et les transforme en triglycérides. "Tous les aliments à index glycémique élevé* sont des sucres rapides. La baguette bien blanche est le type même de ces aliments qui peuvent favoriser la montée des triglycérides. Il est préférable de se tourner vers du pain complet, ou aux céréales en quantité modérée en cas d’hypertriglycéridémie. Pareil pour les pâtes et les farines trop raffinées.", explique le Dr Grunberg.

NB : les féculents font monter la glycémie de façon excessive.
Respecter une bonne hydratation et une activité physique régulière.

Boeuf, porc, mouton : limiter les viandes grasses et la charcuterie

Boeuf, porc, mouton : limiter les viandes grasses et la charcuterie© IstockLesquelles :bœuf, porc, mouton...

Pourquoi : les triglycérides sont composés d’acides gras et de glycérol qui fournissent de l’énergie et transportent des vitamines (A, D…). Ils sont stockés dans les tissus adipeux. En plus d’être produites par le foie, ces molécules se forment également dans notre intestin à partir de graisses que nous consommons. "En cas d’hypertriglycéridémie, il est conseillé de limiter fortement les viandes grasses riches en graisses saturées, et de privilégier la viande blanche (volaille, veau, lapin), ainsi que les poissons gras (saumon, maquereau, hareng, thon…), riches en graisses polyinsaturées et en oméga-3.", explique le Dr Grunberg.

NB : respecter une bonne hydratation et une activité physique régulière.

Beurre et lait entier : stop !

Beurre et lait entier : stop !© IstockLesquels : beurre, lait entier

Pourquoi : en plus d’être produites par le foie, les triglycérides se forment également dans notre intestin à partir de graisses que nous consommons. "En cas d’hypertriglycéridémie, il faut éviter les graisses animales et privilégier les graisses végétales comme l’huile d’olive et les margarines végétales. Attention, parmi celles-ci, éviter les huiles hydrogénées (que l’on retrouve sur les étiquettes sous la mention "huiles végétales hydrogénées" ou "matières grasses végétales") et l’huile de palme.", explique le Dr Grunberg.

NB : respecter une bonne hydratation et une activité physique régulière.

Sucre, chocolat, sauce : réduire les sucres rapides

Sucre, chocolat, sauce : réduire les sucres rapides© IstockC’est à dire : sucre blanc, brut, cassonade, chocolat, céréales sucrées, pâtisseries, bonbons, sauces avec du sucre (Ketchup…), biscuits...

Pourquoi : la présence en excès des triglycérides provient souvent des sucres rapides ingérés de façon excessive. Le foie en fabrique en quantité importante à partir de l’excès de sucre dans notre alimentation.

NB : respecter une bonne hydratation et une activité physique régulière.

Eviter les boissons sucrées

Eviter les boissons sucrées© IstockLes sodas et les jus de fruits sont à limiter, voire à proscrire lorsque le taux de triglycérides est élevé.

Pourquoi : face à un excès de sucres rapides, le foie les métabolise et les transforme en triglycérides. "On se retrouve avec des personnes qui consomment beaucoup de sodas et qui développent de la graisse au niveau de l’abdomen. Il ne faut pas dépasser un tour de taille pour les hommes de 94cm et pour les femmes de 80cm, car cette graisse péri-viscérale est redoutable et peut entraîner de nombreux problèmes de santé (diabète, maladies cardio-vasculaires, du foie…).", explique le Dr Grunberg.

Cependant : il est possible de consommer des sodas lights et des sirops sans sucre si vous en ressentez le besoin, en quantités modérées.

NB : respecter une bonne hydratation et une activité physique régulière.

Pas trop de fruits frais

Pas trop de fruits frais© IstockC’est-à-dire : quelles que soient leurs formes, entiers et frais, en compote, en confiture

Pourquoi : "Cela reste du sucre sous forme de fructose ! N’en dépassez pas les 2 à 3 maximum par jour. Tous les fruits ne sont pas concernés cependant. C’est le cas des oléagineux : noix, noisettes et châtaignes sont conseillées par exemple, ainsi que les amandes, même si elles sont plus grasses.", explique le Dr Grunberg.

NB : respecter une bonne hydratation et une activité physique régulière.

Eviter l’alcool

Eviter l’alcool© IstockL’alcool (vin, bière, apéritifs, spiritueux…) favorise la fabrication des triglycérides par le foie.

Pourquoi : l’alcool est composé de sucres (glycérol, éthanol…), et un excès de sucres dans l’organisme entraîne une réaction et une métabolisation de ces derniers au niveau du foie. Le foie se met à transformer l’excès en triglycérides, des réserves d’énergie qui seront ensuite stockées dans les tissus adipeux. "En cas d’excès de triglycérides, on recommande de limiter, voire d’arrêter sa consommation d’alcool, car il n’y a pas de médicament pour l’hypertriglycéridémie. Une bonne alimentation est la clé.", explique le Dr Grunberg.

NB : respecter une bonne hydratation et une activité physique régulière.

Sources

Remerciements au Dr Bernard Grunberg, gastro-entérologue, nutritionniste à Miramas et président de la commission nutrition du CREGG (Club de Réflexion des Cabinets et Groupes d’Hépato-Gastroentérologie).

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.