Sang dans les selles : 3 maladies en cause

Lorsque les selles sont de couleur foncée, sans qu'il y ait eu consommation d'aliments colorant le bol alimentaire, c'est la manifestation que du sang transite dans le système digestif, ce qui est anormal. La présence de sang dans les selles peut être due à diverses maladies, et doit vous inciter à consulter votre médecin.

Publicité

6752435-inline-500x334.jpg© Istock

Sang dans les selles : les hémorroïdes en cause ?

C'est la cause la plus commune de présence de sang dans les selles, et la plus bénigne. Des veines localisées au niveau de l'anus se dilatent et se transpercent, provoquant des saignements et des douleurs. Les hémorroïdes peuvent être confondues avec les fissures anales, des déchirements qui sont provoqués par la constipation. Hémorroïdes et fissures anales n'induisent aucun danger pour la santé, mais sont très désagréables ; aussi est-il conseillé de demander un traitement à son médecin.

Publicité
Publicité

Sang dans les selles : symptôme d'une rectite ?

La présence de sang dans les selles peut aussi être le symptôme d'une rectite. Cette inflammation de la muqueuse du rectum a diverses causes : une infection, un parasite, un recours excessif aux suppositoires, une radiothérapie. Votre médecin pourra diagnostiquer les causes de la rectite et vous prescrire un traitement adapté.

Sang dans les selles : preuve d'un ulcère gastro-duodénal ?

La présence de sang dans les selles est un des symptômes d'un ulcère gastro-duodénal. Les lésions de la paroi de l'estomac et/ou du duodénum provoquent à terme un ulcère, qui peut saigner et donc colorer les selles. En revanche, si vous notez la présence de sang dans les selles, il est peu probable qu'il s'agisse d'un cancer colorectal, ce phénomène étant invisible à l'œil nu et ne pouvant être détecté qu'en laboratoire.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X