Kystes : ce qui doit vous alerter

Petite boule sous la peau, kyste au niveau des seins, des ovaires... Quand faut-il s'inquiéter ? Comment savoir si c'est bénin ou malin ? Quels sont les traitements ? Medisite fait le point avec le Dr Catherine Gaucher, dermatologue.

Qu'est-ce qu'un kyste ?

© Adobe StockUn kyste est une tuméfaction ou une grosseur en forme de boule, qui se développe anormalement sur un tissu ou un organe. Il peut contenir du liquide, du gaz ou plus rarement une forme solide. C'est l'endroit où il est placé et sa consistance qui détermine le type du kyste. Par exemple, "placé sur les doigts ou les genoux, un kyste peut être rempli de liquide synovial d’où son nom de «kyste synovial»", explique le Dr Catherine Gaucher.
Quelles ont les causes? La formation des kystes est due à plusieurs sortes de pathologies. Il peut s’agir d’un dérèglement hormonal chez les uns, ou d’une émotion forte chez d'autres personnes. Ils peuvent aussi être causés par des infections ou des défauts dans les organes. Enfin, le kyste peut être lié à une anomalie d'origine génétique.

A lire aussi : Les kystes du sein

Bénins ou malins ?

Les kystes bénins : Les kystes sous-cutanés, sont bien ronds et roulent sous la peau. Comme ils sont asymptomatiques, on se rend souvent compte de leur présence lorsqu'une grosseur est palpable au toucher ou qu'elle cause des douleurs, dans des cas plus rares. La plupart d'entre eux ne présentent aucun risque et partent naturellement (ex: ils apparaissent pendant les périodes de règles et repartent à la fin) ou via un traitement.
Les kystes malins: Certains kystes peuvent être dangereux et demandent un traitement plus lourd. On détermine leur gravité en fonction de leur localisation et de leur taille. Ceux du cuir chevelu doivent souvent être retirés. Comme l’explique le Dr Gaucher, "ils peuvent devenir trop gros et comprimer quelque chose de vital pour l'organisme." Le kyste est alors retiré parce qu’il est douloureux, gênant et/ou qu’il présente un danger de tumeur ou de cancer. "Les tumeurs malignes sont souvent plus irrégulières et adhérentes aux plans profonds", explique notre interlocutrice.
En cas de doute: Mieux vaut se faire examiner par un professionnel pour que le kyste ne soit pas confondu avec quelque chose de plus grave.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X