Ganglion au cou et cancer des amygdales : le lien

Parmi les différents cancers de la gorge se trouve le cancer des amygdales. Mais est-il lié aux ganglions du cou ? Et pourquoi le gonflement d’un ganglion du cou fatigue-t-il autant ?
Istock

Ganglion au cou et cancer des amygdales

Le cancer des amygdales fait à la fois partie des cancers de la gorge et des cancers des ganglions (c’est un lymphome dans 15% des cas). En effet, les amygdales sont des glandes importantes du système immunitaire, au même titre que la rate ou le thymus, par exemple. En cas de cancer, elles vont développer une tumeur qui va les faire gonfler tandis qu’en parallèle les ganglions lymphatiques du cou (notamment ceux situés sous la mâchoire) vont eux aussi prendre du volume (adénopathie). Pour autant, ils ne seront pas douloureux et ils resteront souples, tandis que la tumeur amygdalienne sera dure. Il est donc normal de faire le lien entre ganglions au cou et cancer des amygdales et il est fréquent qu’un cancer des amygdales entraîne des métastases ganglionnaires.

Ganglion au cou et fatigue

La fatigue est un symptôme fréquent en cas d’adénopathie. En effet, le gonflement ganglionnaire signe une inflammation et la mobilisation du système immunitaire fatigue d’autant que l’organisme a souvent besoin de repos pour combattre l’infection. Néanmoins, la fatigue est également présente en cas de cancer de la gorge de stade avancé. En effet, au stade terminal, le cancer entraîne bien souvent, en plus du gonflement des ganglions lymphatiques, une grande fatigue (avec une faiblesse généralisée), de la fièvre et un amaigrissement rapide.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):