Quels sont les facteurs de risque et les symptômes du polype vésical ?

L'apparition d'un ou plusieurs polypes dans la vessie est souvent silencieuse, au début. Puis des signes peuvent apparaître avec, principalement, une perte de sang dans les urines, ou hématurie. Le principal facteur de risque de développer des polypes dans la vessie est le tabagisme chronique. Si des saignements urinaires se manifestent, accompagnés de difficultés à uriner et de douleurs pelviennes basses, il est alors nécessaire de pratiquer un bilan urologique car les polypes vésicaux peuvent dégénérer en cancer. Si le polype est situé près de l'orifice inférieur de la vessie, une rétention urinaire et un globe vésical peuvent survenir, par obstruction.

Que faire lorsque l'on est porteur d'un polype vésical ?

Lorsqu'un polype vésical a été diagnostiqué, il est fortement recommandé d'en pratiquer l'ablation pour en éviter la transformation maligne. Cette ablation se fait sous cystoscopie. Cet examen est réalisé à l'aide d'une petite caméra introduite dans la vessie. Elle permet de visualiser le nombre et la taille des polypes et de les enlever. La surveillance doit, ensuite, être stricte, car le risque de récidive est important. L'arrêt définitif du tabac est, évidemment, vivement conseillé.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.