Un cas véritablement exceptionnel rapporté il y a plusieurs mois par des oncologues japonais a été relayé ensuite par la revue scientifique BMC Cancer. Aussi effrayant que cela puisse paraître, un homme a développé neuf cancers différents pour lesquels il a été traité avec succès.

Entre l’âge de 67 et 73 ans, le patient a développé trois tumeurs malignes de l’œsophage, deux cancers de l’estomac, deux tumeurs colorectales, un cancer de la prostate et une tumeur du conduit auditif externe.

"Notre étude de cas montre qu'il est possible que jusqu'à neuf néoplasmes sporadiques se produisent", avait conclu l'étude au sein du BMC. "On qualifie de sporadique les cancers qui ne sont pas à composante héréditaire", précise de son côté la Ligue contre le Cancer.

Peut-on réellement présenter plusieurs cancers en même temps ? Nous avons posé la question au Dr Eric Sebban, chirurgien gynécologue et cancérologue, spécialisé en chirurgie gynécologique, mammaire et cancérologique, au Centre de chirurgie de la femme (Paris) et à l'Institut du sein Henri Hartmann.

"C’est peu fréquent, mais cela peut arriver", selon le Dr Sebban

"Oui, on peut avoir plusieurs cancers en même temps. On peut souffrir d'un cancer du sein et d'un cancer de l’utérus en même temps, on peut avoir un cancer digestif et un cancer des ovaires en même temps. On peut clairement être atteints de plusieurs tumeurs à la fois", nous répond le Dr Sebban.

L'oncologue fait néanmoins la nuance entre "avoir plusieurs cancers" et un cancer métastasé. "On peut avoir un cancer de l’utérus qui se métastase à l’ovaire, c’est différent, explique le médecin. Dans ce cas, on ne parle pas de plusieurs cancers. Lorsqu'on a un cancer qui métastase dans d’autres zones du corps, on ne parle alors que d'un seul cancer qui s'est propagé. Or, si divers cancers surviennent dans différentes zones au même moment, on parle dans ce cas de plusieurs cancers. Cela peut se produire. C’est peu fréquent, mais cela peut arriver. Il faudra dans ce cas traiter au mieux les deux cancers, en même temps".

"Jusqu’à présent, seul un petit nombre de patients avec de multiples tumeurs malignes primitives a été évalué sur le plan génétique", avait en effet rapporté l'étude publiée au sein du BMC.

Métastases : "ce n'est pas un autre cancer, mais le cancer initial qui s'est propagé"

Les métastases découlent d'une tumeur formée à partir de cellules cancéreuses qui se sont détachées d'une première tumeur (tumeur primitive) et qui ont migré par les vaisseaux lymphatiques ou les vaisseaux sanguins dans une autre partie du corps où elles se sont installées. "Les métastases se développent de préférence dans les poumons, le foie, les os, le cerveau. Ce n'est pas un autre cancer, mais le cancer initial qui s'est propagé", clarifie aussi l'Institut National du Cancer.

Sources

Merci au Dr Eric Sebban, chirurgien gynécologue et cancérologue, spécialisé en chirurgie gynécologique, mammaire et cancérologique au Centre de chirurgie de la femme (Paris) et à l'Institut du sein Henri Hartmann

Nine primary malignant neoplasms-involving the esophagus, stomach, colon, rectum, prostate, and external ear canal-without microsatellite instability: a case report, BMC Cancer, 2018

Institut National du Cancer

Ligue contre le Cancer

mots-clés : Cancer
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.