Un médicament prometteur capable d’anéantir 6 types de cancers

Publié le 14 Février 2019 à 15h10 par Morgane Garnier, Journaliste Santé
Des chercheurs britanniques semblent avoir mis la main sur un traitement révolutionnaire, permettant de ralentir la progression de la tumeur ou des métastases dans six types de cancers.

Imaginez un traitement capable d'agir favorablement sur les tumeurs les plus agressives, ce peu importe le type de cancer. Un espoir qui pourrait bel et bien se concrétiser : des chercheurs britanniques sont en train de mettre au point un médicament dont les premiers essais se sont révélés efficaces sur six types de tumeurs malignes avancées pourtant résistantes à d'autres traitements.

27% des patients souffrant d'un cancer de la vessie à un stade avancé ont répondu favorablement à ce nouveau traitement

Les travaux ont été publiés le 7 février 2019 dans la revue The Lancet Oncology. Le médicament en question est appelé tisotumab vedotin : d'après les chercheurs, il s'agit "d'un anticorps qui cible le facteur tissulaire, [un récepteur] exprimé dans plusieurs types de tumeurs solides et qui est associé à de mauvais résultats cliniques". Des essais cliniques ont été menés sur 147 patients ayant un cancer avancé ou métastatique qui ne répondait pas aux thérapies standard pour évaluer l'efficacité de ce nouveau traitement et déterminer les doses appropriées.

Au final, les résultats ont montré que tisotumab vedotin avait pu bénéficier aux patients souffrant d'un cancer de la vessie, de l'ovaire, de l'endomètre, du col de l'utérus, du poumon à petites cellules et de l'œsophage, en diminuant voire stoppant la progression de la tumeur. A titre d'exemple, le traitement a eu des effets favorables chez 27% des patients touchés par un cancer de la vessie et 13% de ceux atteints d'un cancer du poumon à petites cellules. Des effets secondaires ont toutefois été relevés, notamment des saignements de nez, une fatigue, des nausées, une alopécie et des conjonctivites parmi les plus fréquents.

Les résultats étant globalement concluants, les chercheurs prévoient de passer aux phases suivantes des tests et d'y inclure de nouveaux types de tumeurs solides. Un traitement innovant qui offre de belles perspectives pour guérir les cancers dont les pronostics sont particulièrement sombres.

Cancer : 157 400 décès en France en 2018

Malgré les avancées de la médecine dans le traitement des cancers, ces derniers restent très meurtriers : on estime que 157 400 personnes y ont succombé en 2018 en France. Parmi les cancers les plus redoutables, on retrouve le cancer du poumon, dont le diagnostic est souvent tardif : "Pour la plupart des cancers, le traitement le plus efficace est la chirurgie qui devient plus difficile voire impossible lorsque les cancers sont plus évolués, avec extension locale, régionale ou à distance", explique le docteur Jérôme Viguier, directeur de pôle santé publique et soins de l'Institut national du cancer (INCa) interviewé par Medisite. Autre exemple : le cancer du pancréas, particulièrement agressif. Là aussi, le diagnostic est d'autant plus tardif qu'il est asymptomatique durant les premiers stades.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X