Tumeur maligne au cerveau : la stadification

Les spécialistes ont pris l’habitude de décrire une tumeur cérébrale en fonction de son agressivité, c’est-à-dire de sa vitesse de développement. Logiquement, plus la masse tumorale évolue rapidement, plus elle sera jugée agressive. Pour traduire ce critère concrètement, les tumeurs cérébrales sont classifiées en différents grades allant de 1 à 4. Si le premier stade correspond aux tumeurs bénignes, les stades 3 et 4 sont, eux, attribués aux cancers agressifs. Cette classification est utilisée par les spécialistes pour évaluer les chances de rémission du patient. Il est évident que plus le stade est élevé, plus le pronostic sera défavorable.

Tumeur maligne au cerveau : la localisation

Si la stadification du cancer du cerveau est un paramètre important pour en déterminer le pronostic, il n’est pas le seul. La localisation même de la masse tumorale constitue également un paramètre important. En fonction de la région du cerveau impactée par la tumeur maligne, des troubles fonctionnels plus ou moins importants sont susceptibles de survenir et d’influencer le choix de la thérapie. En effet, certaines tumeurs ne peuvent pas faire l’objet d’une ablation chirurgicale, option thérapeutique qui offre pourtant les meilleures chances de survie.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.