Sommaire

À 30 ans, alors qu’elle coulait des jours heureux en Martinique, Nathalie Marquay-Pernaut développe une leucémie. Son combat, elle l’a déjà raconté dans un précédent ouvrage, Ma bonne étoile. Dans un tout nouveau livre, intitulé Moi, j’y crois (à paraître le 16 septembre aux éditions Guy Trédaniel), elle évoque ses intuitions, qui lui ont soufflé à l’oreille qu’elle était gravement malade, alors que tous les médecins minimisaient ses symptômes. Interviewée par Medisite, l’ancienne Miss France revient sur son cancer et les leçons qu’elle en a tirées.

Diagnostiquée de la dengue, elle souffrait d’une leucémie

Installée en Martinique pour y développer une marque de maillots de bain, accompagnée dans ce défi par son nouveau petit ami Mathias, Nathalie est aux anges… Rapidement, elle tombe malade. Fiévreuse, fatiguée, elle se rend chez le médecin, qui lui diagnostique une forme bénigne de dengue. Selon lui, pas d’inquiétude : après quelques jours de repos, elle devrait aller mieux. “Ce n’est hélas pas comme ça que ça va se passer”, écrit la comédienne.

Les jours défilent et elle se sent de plus en plus fatiguée. "Je vais voir un autre médecin, puis un autre, un autre…". Au total, huit professionnels de santé lui diront exactement la même chose : ce n’est pas grave, c’est juste la dengue. Son compagnon de l’époque, Mathias, pense lui aussi qu’elle ne doit pas s’inquiéter. Mais Nathalie en est sûre : c’est autre chose. Son intuition lui souffle qu’elle est atteinte soit d’une leucémie, soit d’une tumeur au cerveau.

"C’est une leucémie, docteur, n’est-ce pas ?"

Un matin, alors que son état s’est encore aggravé, elle tente le tout pour le tout. Brûlante de fiève, avec à peine six de tension, elle monte dans sa voiture et roule vers un énième cabinet médical. Mais en route, poussée par son instinct, elle s’arrête devant une église et pénètre dans les lieux. Ce n’est pourtant pas dans ses habitudes. "J’ai beaucoup pleuré et j’ai parlé à ma grand-mère, je lui ai demandé de m'aider à trouver une solution".

Coïncidence ou pas, en sortant de ce lieu de culte, elle tombe sur la plaque d’une médecin, ancienne interne des hôpitaux de Paris. Juste en face, un laboratoire de biologie médicale. Pour elle, cela ne fait aucun doute, ce signe du destin lui a sauvé la vie.

Et pour cause, cette femme médecin lui prescrit immédiatement des analyses, alors qu’aucun autre professionnel n’y avait songé avant. Au vu des résultats "catastrophiques", l’ex-miss est admise à l’hôpital sur le champ. Nouvelles analyses, ponction lombaire… le diagnostic ne tarde pas à tomber. Mais avant même que le médecin n'ouvre la bouche, Nathalie Marquay sait.

"C’est une leucémie, docteur, n’est-ce pas ?", demande-t-elle. Le spécialiste ne peut que lui confirmer cette triste nouvelle.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Sources

Merci à Nathalie Marquay-Pernaut d'avoir répondu aux questions de Medisite. Son prochain ouvrage, "Moi, j'y crois", sera publié le 16 septembre aux éditions Guy Trédaniel. 

mots-clés : Cancer
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.