Ginkgo biloba : un allié contre le cancer ?

Le ginkgo biloba est une plante intéressante à plusieurs titres. On connaît ses propriétés pour réduire le stress et favoriser la circulation sanguine au niveau du cerveau (utile pour la mémoire et contre les troubles liés à l’âge). Pour autant, peut-on utiliser le ginkgo biloba contre le cancer ?

Publicité
Publicité

5363453-inline-500x332.jpg© Istock

Effets négatifs du ginkgo biloba en cas de cancer

Le ginkgo biloba possède certes de nombreuses vertus, mais il ne faut pas l’utiliser sans discernement en cas de cancer. En raison de son action antioxydante, cette plante est susceptible d’empêcher certains traitements chimiothérapeutiques et radiothérapeutiques d’agir. En effet, certains d'entre eux ont pour principe même d’oxyder les cellules tumorales (c’est par exemple le cas de la dacarbazine ou des anthracyclines), ce que le ginkgo pourrait empêcher. De plus, le ginkgo serait susceptible d’augmenter la toxicité des traitements à base de dacarbazine, de camptothécine, de cyclophosphamide, etc. Par ailleurs, en tant que fluidifiant sanguin, il pourrait être responsable d’une hémorragie en cas d’intervention chirurgicale.

Publicité

Quand utiliser le ginkgo biloba en cas de cancer

Publicité

Comme on le voit, le ginkgo biloba ne s’utilise pas n’importe comment en cas de cancer. Il sera surtout utile avant et après une radiothérapie (il lutte contre les effets secondaires), sous forme de teinture mère ou de gélules. On peut aussi utiliser le ginkgo biloba en prévention. En effet, il est très riche en antioxydants, ce qui en fait naturellement une plante anticancer. Il lutte contre la formation des radicaux libres et empêche la fibrose des tissus. Demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin pour obtenir les bons dosages, sachant qu’on recommande généralement entre 120 et 240 mg par jour.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés