Cancer et hormonothérapie : les effets à connaître
Sommaire

De l’importance de la prise en charge personnalisée

De l’importance de la prise en charge personnalisée© IstockLes effets secondaires de l’hormonothérapie mentionnés ici sont ceux les plus fréquents, mais la liste n’est pas exhaustive. Ils dépendent non seulement de la molécule utilisée, mais aussi du patient, et ne sont pas tous expérimentés par ce dernier. C’est pourquoi pour les soulager, "les indications doivent être faites au cas par cas, explique le Dr Paul Cottu : il n’y a pas de recette miraculeuse et surtout pas de recette générale."

Cette prise en charge personnalisée est d’autant plus importante qu’elle est intimement liée à la réussite de l’hormonothérapie et donc aux chances de guérison. Si la Dre Colomba-Blameble indique que "ces effets sont en général réversibles à l’arrêt du traitement (sauf chez des patients métastatiques puisque dans ce cas le traitement ne peut pas être arrêté)", selon les chiffres, 30 à 40% des femmes traitées pour un cancer du sein le stoppent avant la fin de la durée préconisée, notamment à cause de leur intensité : "Les effets secondaires peuvent être tellement gênants que les femmes ne peuvent pas faire autrement qu’arrêter, reconnaît le Dr Cottu. Et puis, il y a aussi une question de confiance dans le traitement : la qualité des explications, les aides qu’on peut mettre autour pour montrer qu’on ne néglige pas les symptômes et que l’on a des solutions…" Or, "l’arrêt du traitement dans les cas de cancer du sein à la phase précoce augmente le risque de rechute. Et en cas de métastases, cela augmente le risque de décès."

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Remerciements aux docteurs Emeline Colomba-Blameble et Paul Cottu, oncologues médicaux.

"Effets secondaires de l'hormonothérapie". Société canadienne du cancer.

"Traitement hormonal : suppression androgénique pour le cancer de la prostate". Association française d'urologie.

"Soigner un cancer par hormonothérapie". Fondation ARC.

La rédaction vous recommande sur Amazon :