Cancer du poumon : quels sont les signes ?

Publié le 01 Novembre 2010 | Mis à jour le 06 Novembre 2018 par Isabelle Palacin, journaliste santé
Validé par : Dr Françoise May-Levin, Cancérologue, Cancérologue conseil à la Ligue contre le cancer

En 2017, on compte 32 300 nouveaux cas de cancers du poumon chez l'homme et 16 800 chez la femme. Quels sont les signes qui doivent alerter ? Fatigue, toux, douleurs ou ganglions... Le point !

Publicité

Cancer du poumon : quels signes respiratoires ?

"La toux peut être le signe de tout autre chose que le cancer, bien sûr", rappelle le Dr Françoise May-Levin, "Toutefois, chez un fumeur, une toux qui traîne plus de 4 à 6 semaines, qu'elle soit sèche ou grasse, sifflante ou pas, est un signe qui doit être pris au sérieux et conduire à consulter son généraliste. Même chose pour la sensation d'essoufflement ou la respiration sifflante."

Publicité
Publicité

Pas question donc, de se dire qu'il est normal de tousser parce que l'on fume ! Et même s'il ne s'agit pas de cancer, ces symptômes peuvent être aussi le signes d'une broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), une maladie courante chez le fumeur et qui doit être prise en charge car elle est invalidante à terme.

Cancer du poumon : méfiez-vous des ganglions

"Comme dans de nombreux cancers, la présence d'un ganglion que l'on sent au toucher, qui grossit, qui devient gênant, doit alerter", note le Dr Françoise May-Levin. "Dans les cancers bronchiques, il peut apparaître au-dessus de la clavicule (on parle alors de ganglion sus-claviculaire) ou se développer au niveau du médiastin, cet espace qui sépare les deux poumons. Dans ce cas, il peut venir comprimer la veine cave supérieure, ce qui provoque une sensation d'étouffement, de gonflement de la face." Cependant, la présence d'un ganglion peut également être lesigne d'une infection.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X