Axel Kahn, médecin, généticien et président de la Ligue nationale contre le cancer, est mort à 76 ans des suites de son cancer, a annoncé mardi 6 juillet la Ligue. Il avait annoncé sa maladie, le 11 mai dernier dans un communiqué.

“Étant moi-même cancérologue, le plus probable est que je sois en train de parcourir l’itinéraire final de ma vie”. C’est de cette façon que le professeur Axel Kahn, s’était exprimé.

"Ma maladie a été rendue publique à partir du moment où elle ne pouvait plus être tue" a indiqué Axel Kahn." Je lutte contre le cancer et il se trouve que la patrouille m'a rattrapé. Je vais maintenant mener deux combats : un combat totalement personnel, que je vais mener seul, c'est un combat honorable contre ma maladie. Puisqu'il me reste un peu de temps, je vais essayer d'optimiser ce temps qui me reste", avait-il ajouté.

Le spécialiste “impassible” face à la mort

Le professeur Axel Kahn avait révélé sur son blog personnel qu’il avait été diagnostiqué par un cancer en août 2020, après avoir ressenti “une douleur à l’épaule gauche”, ainsi qu’un “déficit sensitif et moteur”. Soumis à un traitement, dès l’annonce du diagnostic, le généticien continuait malgré tout d’exercer son rôle de président de la Ligue.

C’est en avril 2021 que tout a basculé : “une seconde forme agressive de cancer” a affecté le professeur Kahn, qui voyait alors la fin arriver, sans pour autant la craindre : “La mort me laisse impassible, je la nargue. J’ai plus de difficulté à mépriser la douleur, mais ma résistance est grande”.

Le médecin, en exercice depuis une cinquantaine d’années, aura gardé un esprit combatif et altruiste jusqu'à la fin : “Je vais profiter des jours qui viennent pour dire à chacun des leaders “aidez-moi, continuez mon combat, je compte sur vous. Notre combat contre le cancer est juste, notre combat pour les personnes atteintes du cancer est éminemment juste."

Accepter la maladie avec philosophie

D’un naturel humaniste et altruiste, le professeur Axel Kahn ne se voyait pas courber l’échine face à l’imminence de la sévérité de sa maladie. "C’est intéressant comme expérience : on ne vit qu’une seule fois, puisque ensuite on est mort", racontait-il. "Je me demandais quelle serait mon attitude en m’approchant de la mort : voilà, je m’en approche, et je le vis. Je ne le fais pas en chantant, j’aime la vie. Mais je ne le fais pas non plus dans la terreur, je le fais avec détermination."

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-7h50/l-invite-de-7h50-17-mai-2021, blog du professeur Axel Kahn : https://axelkahn.fr/%e2%80%afatmosphere-lame-dun-homme-aout-2020/

mots-clés : Cancer
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.