Ce que vous mettez dans votre assiette peut influer sur votre risque de développer un cancer du sein à la ménopause. En effet, une étude française publiée le 14 juin dernier dans la revue scientifique Current Developments in Nutrition révèle qu’adopter un régime alimentaire vegan riche en fruits et légumes peut réduire de manière significative le risque de cancer du sein chez les femmes ménopausées. En effet, l’étude démontre qu’opter pour un mode d’alimentation limitant la consommation de produits d’origine animale au profit des aliments végétaux non transformés permet de réduire le risque de développer un cancer du sein de 14% chez les femmes ménopausées.

Régime vegan déséquilibré : un risque de cancer du sein 20% plus élevé

Contrairement à des études similaires qui ont examiné la relation entre le cancer et le régime alimentaire, les chercheurs du Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations de l'Université Paris-Saclay, à Gif-sur-Yvettes, dans l’Essonne, ont mis l'accent sur la différence entre un régime vegan sain et un régime déséquilibré.

L'équipe de chercheurs a en effet examiné deux décennies de données provenant de plus de 65 000 femmes ménopausées vivant en France et a comparé les habitudes alimentaires des femmes ayant un régime alimentaire végétarien sain à celles des femmes ayant un régime alimentaire vegan déséquilibré et qui consomment des produits d’origine animale. En pratique, les femmes ont rempli des questionnaires sur leur régime alimentaire au début de l'étude, en 1993, puis en 2005, à la fin de l’expérience.

Pain blanc, céréales raffinées… Attention danger

Les résultats des chercheurs ont été nets. Ils ont en effet constaté que les femmes qui suivaient un régime alimentaire végétarien sain composé de céréales complètes, de fruits, de légumes, de noix et de légumineuses, et qui buvaient également du café, étaient moins susceptibles de contracter un cancer du sein que celles qui avaient une alimentation déséquilibrée, composée notamment de jus de fruits à haute teneur en fructose, de céréales (telles que des pâtes ou du pain blanc fabriqué avec de la farine blanche transformée), des desserts sucrés et des boissons riches en sucre telles que les sodas.

Les données ont en effet révélé que non seulement les participantes avaient 14% de risques en moins de développer un cancer du sein avec une alimentation végétarienne saine, mais qu'une alimentation vegan déséquilibrée augmentait en réalité le risque de cancer du sein. Les femmes ayant le régime le moins sain avaient en effet un risque de cancer du sein 20 % plus élevé que la population générale. "Ces résultats soulignent que l'augmentation de la consommation d'aliments végétaux sains et la diminution de la consommation d'aliments végétaux et animaux moins sains pourraient contribuer à prévenir tous les types de cancer du sein", a déclaré l'auteur principal de l'étude, Sanam Shah, dans un communiqué.

Des aliments végétaux peuvent manquer de nutriments

"Ces résultats s'ajoutent à un ensemble de preuves qui montrent que les aliments hautement raffinés, tels que les chips, les frites et les jus de fruits, bien que végétariens, manquent de nombreux nutriments qui contribuent à réduire le risque de cancer, notamment les fibres, les vitamines, les minéraux et les phytonutriments", explique à “Eat This, Not That !” la nutritionniste-diétiéticienne Elizabeth Ward, co-auteure de The Menopause Diet Plan, A Natural Guide to Hormones, Health and Happiness.

Sources

Adherence to Healthy and Unhealthy Plant-Based Diets and Risk of Breast Cancer Overall and by Hormone Receptor and Histologic Subtypes Among Postmenopausal Women, Current Developments in Nutrition, 14 juin 2022.

https://academic.oup.com/cdn/article/6/Supplement_1/253/6606830 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.