Interpeller les internautes pour les sensibiliser au dépistage du cancer du sein : c’est le pari que s’est lancé Linda Hardy. Pour cela, elle a dévoilé un cliché où elle prend la pose, seins nus, sur le réseau social Instagram. Publiée ce samedi 9 octobre 2021, en pleine campagne Octobre Rose, cette photographie s’accompagne d’une légende qui invite à se mobiliser.

Sensibiliser au dépistage du cancer du sein

“Œuvrer pour celles qui se battent au quotidien contre la maladie”, écrit l’ancienne Miss France, avant de rappeler “qu’accompagner leurs familles, aider la recherche et encourager le dépistage, c’est en octobre, bien sûr, mais aussi toute l’année”.

Linda Hardy en profite également pour remercier “toutes celles et ceux qui redonnent de l’espoir” et, notamment, l’association Les Bonnes Fées, au sein de laquelle elle est engagée depuis plusieurs 2015. Ce projet est le fruit de l’association de 17 Miss France, qui ont décidé d’utiliser leur notoriété pour donner un coup de pouce aux mamans en difficulté et aux femmes souffrant de cancer.

Linda Hardy, co-fondatrice de l'association Les Bonnes Fées

Pour ces dernières, l’association a créé les “Maisons des Bonnes Fées”, des espaces dédiés au bien-être et aux thérapies complémentaires dans les centres de cancérologie. Les patientes sous chimiothérapie peuvent y recevoir les conseils beauté d’une socio-esthéticienne et participer à des activités telles que la méditation, des ateliers de nouage de foulard ou encore des cours de maquillage.

“Une mobilisation de tous les instants pour offrir une douce et réconfortante parenthèse à celles qui luttent au quotidien contre la maladie”, précise l’ancienne miss dans sa publication. À ce jour, ces maisons sont au nombre de quatre et se situent à Montpellier, Lille, Lyon et Nancy.

Linda Hardy brise aussi le tabou sur la ménopause

Dans une interview exclusive accordée à Medisite en juin dernier, Linda Hardy s’était confiée sur une autre problématique, qui touche toutes les femmes un jour ou l’autre : l’approche de la ménopause. “Il y a deux ans, sans crier gare, mes premières bouffées de chaleur sont apparues, et avec elles tout un tas de petits désagréments plus ou moins glamour", nous dévoilait-elle.

Loin de voir cette étape de sa vie comme une fatalité, elle l’aborde plutôt avec optimisme, comme en témoigne son livre Heureuse et en forme (éd. Solar). “Contrairement à ce qu’on nous raconte à nous, les femmes, la ménopause ne sonne pas la fin de tout. Nous avons une deuxième vie qui commence. Je vois cette période comme une renaissance et pas comme un cap fatal. Et c’est ce que j’avais envie de partager à travers mon livre”, nous détaillait la star de 48 ans. Une très jolie façon de décrire ce passage important de la vie de toutes les femmes.

Sources

Instagra @lindahardy_officiel

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.