Si de nombreuses études ont étudié l'association entre une taille plus grande et le cancer colorectal les chercheurs de Johns Hopkins Medicine affirment que ces dernières ont donné des résultats contradictoires, effectué des mesures de taille incohérentes et n'ont pas inclus le risque d'adénomes, qui sont des polypes précancéreux du côlon. Les scientifiques ont donc mené une vaste étude pour savoir si la taille des personnes avait une influence sur l'apparition d’un cancer colorectal.

Cancer colorectal : les personnes grandes plus à risque

"Il s'agit de la plus grande étude de ce type à ce jour. Elle s'appuie sur des preuves qu'une taille plus élevée est un facteur de risque négligé et doit être prise en compte lors de l'évaluation et de la recommandation de patients pour un dépistage du cancer colorectal", déclare Gerard Mullin, MD, professeur agrégé au Division de gastro-entérologie et d'hépatologie à Johns Hopkins Medicine. "Une raison possible de ce lien est que la taille adulte est en corrélation avec la taille des organes du corps. Une prolifération plus active dans les organes des personnes plus grandes pourrait augmenter la possibilité de mutations conduisant à une transformation maligne", déclare Elinor Zhou, MD, l'un des auteurs de la publication.

Pour en arriver à ces conclusions, les chercheurs ont d'abord identifié 47 études observationnelles internationales portant sur 280 660 cas de cancer colorectal et 14 139 cas d'adénome colorectal. Ils ont également inclus des données originales de l'étude Johns Hopkins Colon Biofilm, qui a recruté 1 459 patients adultes subissant des coloscopies ambulatoires pour explorer la relation entre le cancer et les bactéries collées aux parois du côlon (biofilm). “Les résultats suggèrent que, dans l'ensemble, les individus les plus grands avaient un risque 24% plus élevé de développer un cancer colorectal que les plus petits. Chaque augmentation de 10 centimètres de la taille s'est avérée être associée à un risque accru de 14 % de développer un cancer colorectal et à une probabilité accrue de 6 % d'avoir des adénomes”.

Cancer colorectal : un cancer fréquent

Selon les données de l’Assurance Maladie, “le cancer colorectal est le troisième cancer le plus fréquent chez l'homme (après le cancer de la prostate et le cancer du poumon) et le deuxième chez la femme (après le cancer du sein). En 2017, on estime à 44 000 le nombre de nouveaux cas de cancers du côlon ou du rectum (55 % des diagnostics concernaient des hommes et 45 % des femmes).” Si l’Assurance Maladie propose un dépistage gratuit dès l’âge de de 50 ans, les dernières recherches scientifiques pourront amené à réaliser des changements en fonction du profil des patients : "une plus grande sensibilisation du public et du gouvernement aidera à promouvoir plus d'intérêt et de financement pour plus de recherche, ce qui pourrait finalement changer les directives pour que les médecins considèrent la taille comme un risque de cancer", a ainsi déclaré l’un des auteurs de l’étude.

Sources

https://medicalxpress.com/news/2022-03-taller-adults-colorectal-cancer.html

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/cancer-colorectal/comprendre-cancer-colorectal#:~:text=Le%20cancer%20colorectal%20est%20une,rectum%20et%2060%20%25%20le%20c%C3%B4lon.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.