Cancer colorectal : les aliments riches en antioxydants peuvent accroitre vos risques

Relativement fréquent, le cancer colorectal représente la deuxième cause de décès par cancer. Il fait pourtant partie des maladies dites “évitables”, puisque l’on peut agir sur ses principaux facteurs de risque. Parmi eux, l’alimentation prend une place importante, comme le confirme une nouvelle étude, menée par le Pr Yinon Ben-Neriah et le Dr Eliran Kadosh, et publiée dans la revue Nature.

Là où ses résultats sont étonnants, c’est que les aliments qu’elle pointe du doigt sont considérés comme sains. Les métabolites présents dans certains aliments riches en antioxydants peuvent, en effet, rendre le microbiome intestinal plus accueillant pour les cellules cancéreuses, et accélérer leur croissance.

Dans ce diaporama, que vous pouvez consulter en cliquant sur l’image en haut de l’article, nous vous listons les produits les plus riches en antioxydants. Mais attention ! Cette étude isolée ne signifie pas qu’il faut les supprimer de votre alimentation. Au contraire, ils possèdent d’excellents bénéfices pour votre santé. Les découvertes des chercheurs sont d’ailleurs un peu plus complexes, comme nous vous le détaillons ci-dessous.

Cancer colorectal : le microbiome intestinal est en cause

Cette équipe, du Lautenberg Center for Immunology and Cancer Research, de l’Université Hébraïque de Jerusalem, est partie du constat suivant : le cancer de l’intestin grêle est assez rare, alors que le cancer du côlon, organe voisin et beaucoup plus petit, fait partie des plus fréquents. Ils ont donc voulu découvrir qu’est-ce qui semble attirer les cellules cancéreuses dans cette zone.

Les chercheurs ont réalisé que les mutations cancéreuses ne sont pas nécessairement mauvaises, en elles-mêmes. En fait, dans certains micro-environnements, comme l’intestin, ces mutations peuvent en fait aider l’organisme à combattre le cancer, et non à le propager.

Néanmoins, si le microbiome intestinal produit des niveaux élevés de métabolites, comme ceux que l’on trouve dans certaines bactéries ou dans les aliments riches en antioxydants, alors il devient un environnement particulièrement accueillant pour les gènes mutés, et accélère la croissance des cancers intestinaux.

Le côlon contient plus de bactéries que l’intestin grêle

Ces observations leur ont permis de trouver pourquoi 2 % des cancers intestinaux prennent racine dans l’intestin grêle, tandis que 98 % sont localisés dans le côlon. La différence majeure entre ces deux organes étant leur taux de bactéries intestinales : l’intestin grêle en contient peu, tandis que le côlon en contient énormément.

“Les scientifiques commencent à accorder de plus en plus d’attention au rôle que jouent les microbiomes intestinaux dans notre santé : ils peuvent à la fois être bénéfiques, mais aussi, comme c’est le cas ici, s’avérer pernicieux et favoriser le développement de maladies”, explique le Pr Ben-Neriah.

Vous aussi participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

The gut microbiome switches mutant p53 from tumour-suppressive to oncogenic, Nature, 29 juillet 2020. 

Antioxidant-rich foods may increase risk for bowel cancers, study finds, News Medical, 29 juillet 2020. 

Cancer du colon rectum, Santé Publique France, 29 mai 2020. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.