Complication redoutée en cas de cancer, la métastase est une tumeur formée à partir de cellules cancéreuses qui se sont détachées d'une première tumeur, appelée tumeur primitive, et qui ont migré par les vaisseaux lymphatiques ou les vaisseaux sanguins dans une autre partie du corps où elles se sont installées. Les métastases se développent en principe dans les poumons, le foie, les os ou encore le cerveau. Ce n'est pas un autre cancer, mais le cancer initial qui s'est propagé.

Il se trouve que le foie est l'un des organes le plus souvent métastasé en cas de cancer. Or, lorsqu'un cancer se propage au foie, les chances de survie du patient se trouvent particulièrement réduites, si l'on compare à d'autres organes. Une nouvelle étude scientifique, publiée dans Nature Medicine est parvenue à expliquer pourquoi les métastases hépatiques causent autant de dégâts chez les malades.

Les personnes qui présentaient des métastases hépatiques ont moins bien réagit à l'immunothérapie

Une équipe multidisciplinaire de l'Université du Michigan Rogel Cancer Center a examiné les données de 718 patients qui ont bénéficié d'une immunothérapie. Les patients souffraient de différents types de cancers : on retrouve le cancer du poumon, le mélanome, ou encore le cancer des cellules rénales. Ces derniers s'étaient propagés au sein de plusieurs organes, y compris le foie et les poumons.

D'après les chercheurs, les personnes qui présentaient des métastases hépatiques ont moins bien réagit à l'immunothérapie. En outre, ces patients étaient plus susceptibles de voir leur cancer se propager dans l'ensemble de leur corps, par rapport à des patients similaires dont le cancer ne s'était propagé dans d'autres organes excluant le foie.

Le foie, connu pour interférer avec la réponse immunitaire

"Le foie initie un mécanisme immunosuppresseur systémique. Le mécanisme se produit dans le foie, mais nous voyons l'impact systémique dans tout le corps", explique l'auteur de l'étude correspondante Weiping Zou, MD, Ph.D., professeur de chirurgie Charles B. de Nancrede, Pathologie, immunologie et biologie à l'Université du Michigan.

"Les patients atteints de métastases hépatiques [métastases au foie, ndlr] tirent peu d'avantages de l'immunothérapie, un traitement qui a changé la donne pour de nombreux cancers. Nos recherches suggèrent que nous pouvons inverser cette résistance grâce à la radiothérapie. Cela pourrait faire une réelle différence dans les résultats pour ces patients", déclare de son côté Green, professeur adjoint de radio-oncologie à Michigan Medicine et auteur correspondant de l'étude.

En effet, selon les scientifiques, les tumeurs du foie affectent les cellules immunitaires, rendant l'immunothérapie inefficace. Or, l'association de l'immunothérapie avec la radiothérapie chez la souris a eu pour effet de restaurer la fonction des cellules immunitaires et conduit à de meilleurs résultats. En utilisant des souris présentant des métastases hépatiques, les chercheurs ont administré une radiothérapie directement aux tumeurs du foie.

mots-clés : Cancer
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.