Cancer du poumon : la radiothérapie augmente le risque cardiaque

Publié le 11 Juin 2019 par Emmanuelle Jung, journaliste santé
Selon une nouvelle étude, la radiothérapie thoracique engendre un risque cardiovasculaire élevé pour les patients atteints de cancer du poumon. Un danger encourut dans les deux ans suivant l’exposition.
Publicité

Avec la chimiothérapie, la radiothérapie fait partie des traitements de référence pour vaincre le cancer. Elle consiste à utiliser des radiations ionisantes pour éradiquer les cellules malignes. Actuellement, près de la moitié des cancers sont traités par radiothérapie. Concrètement, ce traitement permet de détruire les acides nucléiques qui composent les cellules cancéreuses. Ainsi, ces dernières ne parviennent plus à se multiplier.

Si la radiothérapie s’est avérée prolonger, voire sauver, la vie de nombreux patients, elle peut aussi devenir une menace. Des chercheurs de Brigham and Womens’s Hospital et du Dana-Farber Cancer Institute viennent de faire le lien entre les rayons de la radiothérapie et la survenue d’évènements cardiovasculaires, tels que des crises cardiaques ou insuffisance cardiaque chez les patients atteints de cancer du poumon. A travers leurs recherches, l’enjeu était donc de déterminer si la dose de rayon est un facteur prédictif d’effets indésirables au niveau du cœur.

Publicité
Publicité

Plus de 10 % des patients traités par radiothérapie ont subi des complications cardiaques

"Cette analyse rétrospective a inclus 748 patients atteints de cancers pulmonaires localement avancés et traité par radiothérapie thoracique", décrivent les auteurs de la recherche. Aux vues de leurs résultats, les scientifiques concluent que la dose moyenne de rayonnement délivrée est associée à un risque accru de développer des troubles cardiovasculaires indésirables majeurs. En effet, après le traitement, 77 patients, soit 10,3 %, ont subi une complication cardiaque. Pour la majorité d’entre eux, une insuffisance cardiaque ou crise cardiaque est survenue.

"Malgré le risque élevé de décès par le cancer, spécifiquement chez les patients atteints d’un cancer du poumon localement avancé, l’exposition radiologique est un facteur de risque cardiaque, estiment les auteurs de l’étude. Ce qui justifie la nécessité de reconnaître et de traiter rapidement les évènements cardiovasculaires et d’éviter plus rigoureusement l’irradiation au cœur".

Pourquoi combiner radiothérapie et chimiothérapie pour traiter le cancer ?

Combiner chimiothérapie et radiothérapie pour soigner un cancer est chose courante. Cela peut permettre d’éviter la chirurgie afin de préserver les tissus touchés par le cancer. L’organe concerné peut continuer de fonctionner s’il n’est pas retiré. En outre, la chimiothérapie va avoir un impact positif sur la radiothérapie. Elle va rendre la tumeur plus sensible à l’irradiation. Cette thérapie devient alors plus efficace avec la chimio qu’isolément. Enfin, la chimiothérapie complète l’action locale de la radiothérapie, en exerçant une action plus globale, ce qui évite la formation de métastases.

Publicité

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X