Kyste ovarienet cancer des ovaires : des tumeurs trèsdifférentes

Souvent suspectés en cas de règles irrégulières et de petites douleurs dans le bas-ventre, les kystes ovariens sont classés parmi les tumeurs bénignes. Ils apparaissent surtout avant la ménopause. Dans la plupart des cas, il s'agit de kystes fonctionnels, liés à des facteurs hormonaux : la prise d'une pilule contraceptive peut les expliquer par exemple. Certains kystes peuvent aussi contenir du liquide, de la graisse ou divers tissus organiques : on parle alors de "vrais kystes". Plus rare, la tumeur cancéreuse des ovaires apparaît de préférence après la ménopause. Elle résulte de la multiplication anarchique de certaines cellules.

Kyste ovarien et cancer des ovaires : une prise en charge également différente

La plupart des kystes fonctionnels n'entraînent pas de complications et finissent par disparaître d'eux-mêmes. Cependant, certains peuvent s'infecter ou encore créer des troubles de la fertilité quand ils sont mal positionnés. Les vrais kystes présentent, quant à eux, un risque de rupture abdominale. Dans ce genre de cas, une ablation chirurgicale est souvent nécessaire. Pour le cancer de l'ovaire, un traitement s'impose dans tous les cas. Là encore, il faut ôter la tumeur par voie chirurgicale. De la chimiothérapie peut aussi être utilisée en complément.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.