Sommaire

La grippe et autres viroses respiratoires

La grippe et autres viroses respiratoires© IstockLes virus responsables de la grippe, mais également des autres viroses respiratoires comme les rhinopharyngites, peuvent se transmettre par la salive car ils sont présents dans les voies respiratoires hautes, dont fait partie la bouche. "La transmission peut se faire évidemment par les baisers mais aussi par des gouttelettes émises lors de la toux ou l'éternuement, ou bien très souvent, indirectement par des mains contaminées", précise Nathalie Roda, médecin généraliste et membre du Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG).

La mononucléose, véritable "maladie du baiser"

La mononucléose, véritable "maladie du baiser"Egalement appelée "la maladie du baiser", la mononucléose est certainement la maladie la plus connue qui se transmet par la salive, que ce soit par un baiser ou le partage de couverts ou d’un verre. "Dans sa forme habituelle, elle se traduit par une fièvre, une pharyngite, des ganglions cervicaux et de la fatigue. Elle est classiquement responsable d'une splénomégalie [soit une augmentation de taille de la rate] qui impose d'éviter les activités à risque de traumatisme et de rupture de rate", explique Nathalie Roda. Le traitement de cette maladie est en général uniquement symptomatique et consiste à prendre du paracétamol, à se reposer et à s’hydrater.

L’herpès cutanéomuqueux

L’herpès cutanéomuqueux© IstockLe virus de l’herpès est véhiculé par la salive car présent sur la peau péri-buccale ou sur la muqueuse buccale. L’herpès peut donc se transmettre lors d’un rapport oro-génital, mais aussi en embrassant sur la bouche ou sur la joue une personne contaminée. Sur la bouche, ce virus est en général responsable d’une gingivostomatite aiguë lors d’une primo-infection, ou de boutons de fièvre lors des récurrences. Ces symptômes peuvent être très importants lors de la première manifestation de la maladie. S’il est possible de traiter les primo-infections, "les traitements ne permettent pas d'éradiquer le virus dont on reste porteur toute sa vie une fois contaminé".

Les méningites virales et bactériennes

Les méningites peuvent être virales ou bactériennes. Les méningites virales, relativement bénignes, peuvent se transmettre par contact direct avec de la salive, du mucus nasal ou des excréments. Les bébés qui mettent les jouets à la bouche peuvent s’infecter. Les baisers peuvent aussi répandre le virus. Quant aux méningites bactériennes, qui peuvent s’avérer dangereuses, leur transmission se fait par le biais de gouttelettes de salive en toussant, en éternuant ou même en embrassant la personne malade. Elles sont toutefois moins contagieuses qu’un rhume.

Comment éviter la contamination ?

Comment éviter la contamination ?© Istock"Pour éviter les transmissions de maladies par la salive, je conseillerais d'éviter les contacts rapprochés avec les personnes ayant une virose respiratoire ou la grippe. Je recommanderais aussi de se laver les mains régulièrement et de ne pas partager les couverts comme les verres", glisse Nathalie Roda. L’efficacité de ces mesures est toutefois partielle car on peut être contagieux sans être symptomatique. Pour éviter de contracter la mononucléose, il suffit de ne pas embrasser la personne touchée et de ne pas utiliser des couverts et ses verres.

Sources

Remerciements au Dr Nathalie Roda, médecin généraliste à Paris et membre du Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG)

Vidéo : Cancer de la bouche les signes d’alerte

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.