Pesticides : les marques de fruits et légumes surgelés à éviter !

Certifié par nos experts médicaux MedisitePesticides, perturbateurs endocriniens, produits chimiques controversés… Les fruits et légumes surgelés ne sont pas aussi sains qu’ils n’y paraissent. Voici la liste des marques d'aliments surgelés dont vous devez vous méfier !
Pesticides : les marques de surgelés à éviter !Istock
Sommaire

Les aliments surgelés sont les plus contaminés

Pour votre santé "Mangez 5 fruits et légumes par jour". Certes, mais pas n'importe lesquels ! Le Ministère de la santé devrait peut-être ajouter dans leur leitmotiv qu'il serait tout aussi bon de vérifier la composition des fruits et légumes consommés.

En effet, dans le numéro de septembre 2018, le magazine 60 millions de consommateurs met en garde contre certaines marques de fruits et légumes en boîte ou surgelés qui contiendraient pour certains une forte concentration de pesticides ou de perturbateurs endocriniens.

Au total, l’association de consommateurs a analysé 134 références de fruits et légumes surgelés.

Plus précisément, 8 familles de fruits et légumes, bio ou conventionnels, frais, surgelés ou en conserve" ont été passés au peigne fin : les haricots verts, les petits pois, les champignons de Paris, les carottes, les tomates, les framboises, les abricots ou encore les ananas.

Suite aux analyses, le constat est sans appel : les aliments surgelés seraient plus contaminés par les pesticides que leurs versions fraîches. Et pour cause, les fruits et légumes sont congelés immédiatement après leur récolte. Si cette pratique permet aux aliments de conserver leurs qualités nutritionnelles, elle empêche la dégradation naturelle des substances chimiques initialement présentes.

Pour la nutritionniste Alexandra Retion, "que les légumes soient frais ou surgelés, c’est toujours mieux de privilégier des légumes bio pour éviter d’avoir des résidus de pesticides".

Deux à trois substances interdites en France

Parmi ces fruits et légumes, certains contiendraient plusieurs types de pesticides "interdits en France et en Europe", révèle le magazine : carbendazime et iprodione (2 fongicides), le linuron, (herbicide), pour ne citer qu'eux.

C'est principalement dans les haricots verts qu'on retrouve ces substances indésirables. 60 millions de consommateurs pointe notamment du doigt les haricots verts exa-fins surgelés de chez Picard®, mais félicite ceux de chez Carrefour® Bio et Jardin Bio®.

Sur les 19 marques de petits-pois également analysées 5 se sont avérées contenir 1 à 3 composants susceptibles d'être des perturbateurs endocriniens : Notre Jardin de chez Leclerc® étant le "mauvais élève" dans cette catégorie.

Les fruits non plus n'échappent pas à la présence de composants nocifs : les framboises surgelées sont deux fois plus contaminées que leurs équivalents frais, et les abricots en oreillons surgelés de chez Carrefour® doivent également être évités.

Le conseil de la nutritionniste : "Tournez-vous vers des petits producteurs locaux et bio pour éviter d'ingérer trop de pesticides."

Obtenez votre bilan minceur gratuit !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Fruits et légumes à la chasse aux pesticides, 60 millions de consommateursn°541 Octobre 2018.

Les perturbateurs endocriniens, ANSES, 3 septembre 2019. 

La rédaction vous recommande sur Amazon :