Sommaire

Chacun est maître de son bonheur

Connaissez-vous le seuil de bonheur ? Selon plusieurs chercheurs en psychologie, celui-ci influencerait en grande partie notre bien-être général. Ainsi, nous orbitons constamment autour de ce seuil, devenant plus heureux à mesure que des choses positives surviennent dans notre vie et inversement.

40 % de notre bonheur dépend de nous-mêmes

La génétique et les facteurs culturels jouent un grand rôle dans notre bien-être et notre humeur. En l’occurrence, 50 % de notre plénitude serait liée à nos gènes. Les personnes qui ont baigné dans l’amour pendant l’enfance sont également plus susceptibles d’avoir un “cerveau heureux”.
Néanmoins, les chercheurs avancent aussi qu’il est possible d’ajuster nous-mêmes ce seuil de ravissement. Chaque individu serait responsable de près de 40 % de son sentiment de bonheur, d’après les recherches menées par la Dr Sonja Lyubomirsky qui passe elle-même sa vie à étudier les "cerveaux heureux". Les 10 % restants seraient liés à nos conditions de vie : lieu d’habitation, argent à disposition, état matrimonial, apparence, santé, etc.

Comment prendre en main notre bonheur ?

"Les activités de bonheur ne surprendront personne", a déclaré la Dr Lyubomirsky. "Ce sont des choses qui passent par la gratitude, le pardon, les relations, le fait de savourer le moment présent, de faire de la méditation”, ajoute la spécialiste qui ne prétend pas donner une liste exhaustive des moyens à mettre en œuvre pour être heureux.

Les recherches du Dr Richard Davidson viennent confirmer celles de la scientifique. En étudiant les cerveaux de moines bouddhistes, des hommes qui passent leur vie à se forcer à ressentir des émotions positives, le médecin a constaté que leur bonheur était “hors norme”. Ce dernier en conclut que notre cerveau “n'attend que d'être transformé” et que nous pouvons tous “prendre nos responsabilités pour le changer de manière plus positive".

Puisqu’il est possible d’agir sur notre bonheur, découvrez quels sont les petits changements dans votre quotidien susceptibles de faire une grosse différence sur votre humeur.

Bonheur : L’importance des relations

Pour être heureux, soyez généreux !

D’après les résultats d’une étude publiée en 2017 dans la revue Nature communications, donner de l’argent rend plus heureux que d’en recevoir. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont demandé à 50 personnes de dépenser 100 dollars soit pour eux-mêmes soit pour un proche. En analysant le scanner cérébral de chacun, les scientifiques ont constaté que ceux qui avaient donné leur argent présentaient une suractivation de la zone du cerveau associée au bonheur, par rapport au groupe ayant gardé l'argent pour eux-mêmes. En 2006, une autre étude montrait que plus les individus sont matérialistes, moins ils sont heureux.

Ne mangez pas seul dans votre coin

Autre secret du bonheur : le partage des repas. D’après une étude britannique de l'université de Lincoln, 67 % des couples qui partagent leur repas se déclarent très heureux contre 58 % des couples qui mangent séparément. Une autre étude de l'université d'Oxford confirme par ailleurs que manger seul réduit de 7,9 points (sur une échelle de 100) le score de bonheur.

Le grand air contribue au sentiment de plénitude

Nature et bien-être vont de paire

Une étude publiée dans JAMA en 2018, montre que verdir un quartier réduit de 41,5 % les sentiments dépressifs chez les habitants. L’année suivante, des chercheurs de l'université du Vermont ont étudié des centaines de tweets postés depuis 160 parcs de San Francisco. “Dans tous les tweets, les gens sont plus heureux dans les parcs”, rapporte l’un des coauteurs, Aaron Schwartz. Une autre étude publiée dans Frontiers in Psychology a mesuré qu'un moment passé en pleine nature permettait de réduire les taux de cortisol et d’alpha-amylase de l’organisme, deux biomarqueurs du stress.

Le sport : à ne pas négliger, même en faible quantité !

Même les plus réfractaires ne peuvent avoir d’excuses ici. Il semblerait en effet qu’à peine dix minutes d’exercice physique par jour suffisent à accroître le bonheur, selon les méta-analyses de l'université du Michigan qui a passé en revue 23 publications sur le sujet en 2018.
Plus précisément, les personnes faisant 1h40 de sport chaque semaine augmentent de 20 % leur probabilité d'être heureux. Un chiffre qui monte à 52 % pour trois heures de sport par semaine, soit 25 minutes par jour. Parmi les explications avancées figurent la sensation de bien-être procurée par l'activité grâce à la libération d’endorphine et de sérotonine, une meilleure estime de soi ou encore le rôle social du sport. L'effet est cependant étroitement lié à la régularité, donc ne réservez pas vos séances aux vacances !

Le chien, “meilleur ami de l’homme”

Les chiens nous rendent heureux

36 % des personnes vivant avec un chien à la maison s’estiment “très heureuses”, contre 32 % pour les autres, selon les résultats d’une étude américaine de 2019. En effet, le chien favorise les relations sociales, il permet de lutter contre la solitude, de réduire le stress et la dépression et, cerise sur le gâteau, il encourage l'activité physique. D’autres recherches scientifiques montrent d'ailleurs que les propriétaires de chiens sont en meilleure santé que les autres, ce qui contribue au bonheur.

Bonheur et réseaux sociaux ne font pas bon ménage

C’est prouvé, le téléphone portable et les réseaux sociaux nuisent au bien-être mental. Une étude de 2018, menée auprès d'un million d'adolescents américains, révèle un lien direct entre le temps passé devant un écran et la baisse du sentiment de bonheur. Plus spécifiquement, les adolescents les plus heureux sont ceux qui utilisent leur smartphonemoins d'une heure par jour.
De nombreuses autres études montrent également que les réseaux sociaux ont un impact négatif sur l'image de soi et qu’elles réduisent le temps consacré à d’autres activités enrichissantes. Les réseaux seraient même associés à une hausse des dépressions et des suicides.

Sources

Les études scientifiques : 

https://www.psychologytoday.com/intl/blog/happiness-in-world/201304/how-reset-your-happiness-set-point 

https://abcnews.go.com/Health/story?id=4115033 

https://www.nature.com/articles/ncomms15964.pdf 

https://www.pennmedicine.org/news/news-releases/2018/july/greening-vacant-lots-reduces-feelings-of-depression-in-city-dwellers-penn-study-finds

https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fpsyg.2019.00722/full 

https://link.springer.com/article/10.1007/s10902-018-9976-0 

https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/08927936.2016.1152721?journalCode=rfan20 

https://psycnet.apa.org/doiLanding?doi=10.1037%2Femo0000403 

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0747563214001241

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.