Douche : 7 objets qui peuvent vous rendre malade !

Certifié par nos experts médicaux MedisiteVos habitudes sous la douche peuvent mettre à mal votre santé. On passe en revue sept objets dont il faut vous méfier, avec le Pr Stéphane Gayet, infectiologue, hygiéniste au CHU de Strasbourg.

Champignons, moisissures, germes, légionelles… Ces bactéries tant redoutées se cachent dans votre salle de bain, dans des endroits où vous ne les attendez pas. Et particulièrement dans votre douche, si l'on en croit les mises en garde du Pr Stéphane Gayet, infectiologue et hygiéniste au CHU de Strasbourg.

Et pour cause, les bactéries affectionnent particulièrement la chaleur et l’humidité. "Ce sont des éléments essentiels à leur survie", nous précise le Pr Gayet. Dans votre maison, la salle de bain et les toilettes font donc partie des pièces les plus propices à la profusion de bactéries. 

Serviettes de toilettes, rasoirs, gant de toilette ou même pomme de douche… Ces derniers stagnent quotidiennement dans l’humidité, ce qui les rend si populaires chez les bactéries. Ces objets nécessitent d’être nettoyés et traités régulièrement, voir remplacés. Et surtout, ils ne devraient pas être partagés.

Les bactéries sont-elles toutes dangereuses pour l'Homme ?

Le monde vivant bactérien présent sur terre comporte au bas mot des millions d'espèces. "Sur ces quelques millions d'espèces bactériennes, entre 100 et 150 sont connues comme pathogènes pour l'Homme. Un microorganisme est qualifié de pathogène, s'il est capable de contribuer à une infection chez l'Homme" clarifie le Pr Stéphane Gayet.

"On préfère parler d'espèces potentiellement pathogènes, car il y a encore des différences au sein de chaque espèce bactérienne". Au sein d'une espèce bactérienne, potentiellement pathogène, comme le staphylocoque doré (genre Staphylococcus, espèce aureus) par exemple, il existe des souches très pathogènes et au contraire des souches peu pathogènes.

Parmi les quelque 100 à 150 espèces bactériennes potentiellement pathogènes, la très grande majorité a pour réservoir le corps humain.

"C'est là une notion fondamentale largement ignorée, y compris chez les professionnels de santé, poursuit le professeur. Quand elles se trouvent en dehors du corps humain, certaines bactéries meurent rapidement, d'autres peuvent persister quelque temps, voire se multiplier si les conditions leur sont favorables".

Douche : à quels genres de bactéries êtes-vous exposé ?

Parmi les risques sous la douche, le Pr Gayet évoque le staphylocoque doré (si vous avez une plaie : abcès, panaris...). Il s’agit de l’espèce la plus pathogène du genre Staphylococcus, responsable d’intoxications alimentaires, abcès et autres infections et dans certains cas d’infections mortelles. Les staphylocoques se transmettent en cas d’infection de la peau, mais aussi à partir d’objets contaminés par la bactérie comme les serviettes, mais aussi les taies d’oreiller ou les téléphones.

L’infectiologue mentionne aussi la bactérie Mycobacterium avium, à l’origine de certaines infections pulmonaires chez les personnes affaiblies. Sa prévalence peut être 100 fois plus importante dans la douche qu'au niveau des autres robinets de la maison.

Photo : Mycobacterium avium-intracellulare 

Photo : Mycobacterium avium-intracellulare

En outre, la douche peut aussi vous exposer aux légionelles. "Ces bactéries aquatiques sont responsables de la maladie des légionnaires qui peut être grave", d'après l'expert.

"Elle entraine une infection pulmonaire aigüe. L’émergence récente de cette maladie s’explique par son affinité pour les systèmes modernes d’alimentation en eau comme les tours de refroidissement, les climatiseurs, les bains à jet, les bains à remous (jacuzzi), les canalisations d’eau chaude, etc", détaille l'Institut Pasteur.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci au Pr Stéphane Gayet, infectiologue, hygiéniste au CHU de Strasbourg

Le Petit Guide Santé du Ménage rédigé par nos médecins, Association Santé Environnement France

Escherichia coli, informations et traitements, Institut Pasteur

Légionelle, Institut Pasteur

La rédaction vous recommande sur Amazon :