Course à pied : les bienfaits du running

Publié le 19 Décembre 2018 à 17h01 par La Rédaction Médisite
La course à pied fait partie des sports qui brûlent le plus de calories. Le running est donc particulièrement approprié dans un objectif de perte de poids. Mais pas seulement. Ce sport offre également de nombreux bienfaits... s'il est pratiqué avec assiduité.
Istock

Les bienfaits de la course à pied sur la santé mentale

Une étude scientifique a prouvé que la course à pied permet de faire le vide dans son esprit. Nos capacités cognitives sont régénérées et nous avons l'impression de voir les choses plus clairement. Les endorphines, hormones du plaisir, jouent un rôle. Elles se déclenchent en moyenne après 40 minutes de course et offrent des effets proches de la morphine. Le coureur ressent ainsi physiquement une sensation de bien-être. Le running peut également aider à structurer un esprit un peu rêveur et timide. Il fait appel à une forte volonté mentale. La pratique de ce sport entraîne effectivement souvent la mise en place d'objectifs à atteindre, puis à dépasser. La course à pied demande également de la rigueur. Il s'agit en effet de préparer et planifier des entraînements qui diffèrent les uns des autres.

Les bienfaits de la course à pied sur la santé physique

Un running régulier, sur des moyennes ou longues distances, renforce le système immunitaire et augmente la masse osseuse. Il permet d'améliorer la pression sanguine, favorisant ainsi un remodelage cardiaque. La performance cardiovasculaire d'un coureur s'améliorera au fur et à mesure de ses entraînements. Enfin, la course à pied permet de muscler le bas du corps de façon rapide et efficace. De façon générale, la personne qui pratique la course à pied de façon régulière va sentir son corps se raffermir et ses capacités augmenter au fur et à mesure.

La course à pied pour favoriser une perte de poids

Cela semble logique : le coureur brûle plus de calories qu'un marcheur. Différentes études scientifiques ont prouvé que la différence allait du simple au double. Par exemple, une femme de 60 kilogrammes dépensera 600 kilocalories pour une heure de course à pied, contre 300 en marche rapide. La course à pied permet également d'améliorer le niveau de son profil lipidique, c'est-à-dire le taux de graisse qui, en trop forte quantité, accentue le risque de maladies cardiovasculaires. Autre point important : le running augmente le taux d'une hormone qui coupe la sensation de faim. Un coureur a donc généralement tendance à moins manger qu'un marcheur après avoir pratiqué son sport.

La course à pied peut-elle être mauvaise pour la santé ?

Le running est souvent considéré comme un sport violent pour les articulations. Il est vrai que les cartilages blessés sont davantage sensibles en cas de jogging. Mais alors qu'on a longtemps accusé la course à pied de favoriser l'arthrose du genou, aucune étude n'a pu le prouver. Au contraire, les coureurs auraient un cartilage rotulien plus résistant. La course à pied est un sport intense. Tout débutant doit augmenter de façon progressive ses efforts. Un individu non préparé se lançant dans un grand défi pourrait souffrir de dommages myocardiques.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :