Ecouter l'article :

Vous aimeriez tenter l’épilation définitive au laser, mais vous hésitez encore à franchir le pas ? Dans sa chronique RTL du 8 avril 2021, Michel Cymes rappelle quelles sont les contre-indications et les potentiels effets secondaires d’une telle technique, afin de vous aider à prendre votre décision.

Épilation au laser : les contre-indications

Mais avant toute chose, le célèbre médecin rappelle que « l’épilation définitive au laser est un acte médical » et qu’il faut donc s’adresser à un médecin dermatologue pour la réaliser. Pour rappel, les esthéticiennes n'ont pas le droit de la pratiquer. « Je sais qu’il existe des instituts qui proposent ce service, mais comme il arrive que ça se termine devant les tribunaux, j’insiste sur cette nécessité d’un encadrement médical ».

D’autant que le professionnel de santé sera plus à même de vous renseigner sur les contre-indications de cette épilation. À savoir, notamment, la grossesse ou l’allaitement. Mais aussi la prise de médicaments photo-sensibilisants (Roaccutane®, cortisone, antibiotiques…) et de certains traitements hormonaux. On peut aussi ajouter les infections ou lésions cutanées, la présence de tatouages ou encore l’herpès.

Il faut aussi choisir la bonne période pour vous débarrasser de votre pilosité. Vous aviez prévu de passer à l’acte juste avant de partir vous dorer la pilule au soleil ? Ou, au contraire, dès votre retour de vacances ? Dans les deux cas, c’est une mauvaise idée. « Il faut faire ça avant les vacances et non pas après, quand la peau est bronzée », indique Michel Cymes. « Une fois l’épilation réalisée, ne vous exposez pas au soleil pendant un mois ».

Épilation au laser : quels effets secondaires ?

Rassurez-vous, en revanche, si vous avez peur que le laser augmente vos risques de développer un cancer. Les études publiées à ce sujet ont montré que le rayonnement émis n’est pas assez puissant pour engendrer une telle menace. Quant à la crainte d’avoir mal, sachez que cette technique n’est pas plus douloureuse qu’une épilation à la cire.

Bien sûr, cela ne veut pas dire que l’épilation définitive n’est pas exempte d’effets secondaires… Mais d’après le chroniqueur, ces derniers se limitent « à des rougeurs, une hyperpigmentation, une dépigmentation (c’est un risque quand la peau est foncée) voire de petites brûlures ».

Au niveau du maillot, elle peut aussi s’avérer délétère pour votre santé vaginale. « Parce que les poils pubiens, par exemple, contribuent à vous protéger contre les germes », rappelle Michel Cymes. « Certaines études ont même prouvé que l’épilation intégrale là où vous savez favorisait la transmission d’infections sexuelles ».

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.