Cosmétiques bon marché : ils peuvent contenir des matières fécales ou du mercure

Acheter ses cosmétiques à bas prix, hors des boutiques traditionnelles, peut s’avérer risqué. De grandes quantités de mercure, d’excréments et de bactéries ont été retrouvées dans certains de ces produits.

Vous aimez prendre soin de vous et vos placards débordent de produits de beauté ? Parfois, mieux vaut en posséder moins, mais miser sur la qualité. En effet, acheter ses cosmétiques à bas prix sur Internet ou dans des marchés peut s’avérer dangereux pour votre santé.

Le risque principal est d’avoir affaire à des contrefaçons, et de ne pas vraiment savoir ce qu’on s’étale sur le visage. Or, de récents tests ont mis en évidence un niveau élevé de bactéries, de matières fécales et de métaux lourds dans certains de ces produits.

Une femme contaminée au mercure à cause d’une crème de soin

Début septembre, une californienne de 47 ans est tombée dans un semi-coma après avoir utilisé une crème de soin achetée au Mexique, étiquetée comme étant de la marque Pond’s. Ce produit avait en fait été frelaté avec du mercure. Des tests sanguins ont ensuite révélé des taux de mercure 500 fois supérieurs à la normale dans l’organisme de la patiente.

À la suite de cette histoire, Pond’s a indiqué dans un communiqué qu’elle n’utilisait pas de mercure de ses soins. “Les ventes illégales, la falsification et la revente des produits sont des problèmes rencontrés par l’industrie de la beauté, qui méritent une attention particulière et la sensibilisation des consommateurs”, souligne la société, qui a accepté de collaborer avec les autorités en charge de l’enquête sur ces manipulations frauduleuses.

Des bactéries et des excréments dans un grand nombre de cosmétiques contrefaits

Pour savoir ce que contiennent nos produits de beauté, mieux vaut donc les acheter dans des boutiques reconnues, soumises à des règles de traçabilité. Car si la plupart des incidents liés à des soins falsifiés ne sont pas aussi grave, personne n’aime se badigeonner le corps d’excréments

L’année dernière, l’équivalent de 700 000 $ de cosmétiques contrefaits ont été saisis à Los Angeles, sur un marché réputé. Les produits imitaient des marques haut de gamme comme MAC, Urban Decay ou NARS. Des tests pratiqués en laboratoire ont montré que ce maquillage était contaminé par des niveaux élevés de bactérie s et de matières fécales.

Les contrefaçons ne suivent pas les normes d’hygiène et de sécurité

Pour le détective Rick Ishitani, du L.A. Police Department, cela s’explique très simplement : les produits contrefaits ne sont pas fabriqués dans les mêmes conditions de sécurité et d’hygiène que les vrais produits. Il suffit donc que les personnes qui les préparent ne se soient pas bien lavées les mains pour les contaminer. “Ces excréments vont être simplement mélangés au produit qu’elles fabriquent dans leur garage ou leur salle de bain - quel que soit l’endroit où elles confectionnent ce produit”.

Un porte-parole de la Food and Drug Administration (agence de santé américaine) met en garde : “les produits de contrefaçon, y compris les cosmétiques, sont illégaux et peuvent nuire à la santé des consommateurs”. Ces derniers peuvent contenir des ingrédients nocifs ou interdits, des sous-produits qui n’auraient jamais dû être fabriqués, ou des additifs colorants non-approuvés par les autorités sanitaires.

Cosmétiques contrefaits : comment ne pas tomber dans le panneau ?

Méfiez-vous des offres trop belles pour être vraies. On vous propose des produits de beauté de grande marque à prix cassé ? Il est probable qu’il s’agisse d’une contrefaçon.

Pour autant, pas besoin de dépenser des fortunes pour prendre soin de sa peau. Des marques abordables proposent des produits tout à fait recommandables ; l’essentiel étant de les acheter dans des points de vente fiables. Les sites de vente aux enchères, les plateformes de discount asiatiques ou encore les marchés aux puces n’en font pas partie.

Le Dr Shari Lipner, dermatologue new-yorkaise interrogée par WebMD, recommande également d’examiner soigneusement l’emballage des cosmétiques, afin de vérifier tout signe de ré-emballage ou de ré-étiquetage. Assurez-vous aussi que ces derniers n’aient pas une odeur ou un aspect suspects.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Mercury, Feces Found in Cheap, Bogus Cosmetics, WebMD, 17 octobre 2019. 

La rédaction vous recommande sur Amazon :