Sommaire

Adoptez une coupe courte

Adoptez une coupe courte© FotoliaPas toujours facile d’abandonner les cheveux longs de ses 20 ans. Pourtant, à 50 ans, il vaut mieux afficher une coupe courte. "Les cheveux longs donnent un aspect triste et tassent un petit peu, au contraire des cheveux courts qui, en dégageant le visage, égayent et dynamisent" explique Laurence Fourcade, coiffeuse. Au plus, ne dépassez pas la longueur d’un carré épaule.

Attention : Le piège de la coupe courte est de tomber dans une coiffure trop masculine. "Pour l’éviter, il faut travailler sur l’effilé de la coupe, précise la coiffeuse. Il ne faut pas qu’elle soit nette, mais travaillée mèche à mèche. Ainsi, cela va à de nombreuses morphologies." On oublie donc les cheveux ultra permanentés et parfaitement mis en plis de nos mamies. Et pour rafraîchir sa coupe, il faut retourner voir le coiffeur tous les un ou deux mois.

Evitez les couleurs trop foncées

Evitez les couleurs trop foncées© FotoliaCôté couleur, on fait quoi à 50 ans ? Pour Laurence Fourcade, coiffeuse, la réponse est simple : "Eviter les couleurs trop foncées, sauf si vous avez les cheveux très courts, à la garçonne." Une teinte trop foncée aura tendance à durcir les traits, alors que les coupes claires apportent du dynamisme et du punch. Et petit plus indéniable, les racines blanches se verront moins sur un blond que sur un châtain foncé.

Pour qu’elle reste éclatante, refaites votre couleur toutes les 3 semaines à 1 mois en moyenne. Cela cachera vos racines et redonnera de la brillance à votre chevelure, la coloration passant au bout d’un mois. Ne pas trop attendre permettra aussi d’éviter que votre crinière se ramollisse car "la couleur gaine le cheveu et apporte du tonus aux racines", précise la coiffeuse.

Dernier conseil, évitez de faire votre coloration vous-même. En plus d’avoir des produits plus respectueux de la fibre capillaire, votre coiffeur connaît mieux la technique pour ne pas agresser vos cheveux, ni surcharger vos pointes.

Sachez adapter votre frange à votre visage

Sachez adapter votre frange à votre visage© FotoliaEnvie de cacher les petites rides sur votre front ? La frange peut vous y aider, à condition d’être bien faite. "Elle doit être adaptée à la physionomie du visage, rappelle Laurence Fourcade. Si vous avez un petit front, une frange lourde écrasera le visage et donnera un air triste. Il vaut mieux se tourner vers une frange légère, de quelques mèches." Pour les fronts plus grands, une frange plus fournie donnera un très beau résultat.

Pensez au balayage pour dynamiser votre coupe

Pensez au balayage pour dynamiser votre coupe© FotoliaPas forcément très répandu chez les femmes de 50 ans depuis quelques années, le balayage revient en force. "Avoir des mèches d’une ou deux teintes différentes apporte naturel et dynamisme, éclaire le visage et met mieux en valeur la coupe en donnant une direction au cheveu" liste Laurence Fourcade. Quelques mèches suffisent pour obtenir un résultat harmonieux.

Moins d'entretien : Si la technique est plus longue à réaliser qu’une coloration simple, elle demande moins d’entretien par la suite. "On peut attendre trois mois sans avoir l’effet racines visibles." Et puis, avouons-le, un balayage permet d’éviter l’effet casque d’une couleur unique !

Attachez vos cheveux longs

Attachez vos cheveux longs© FotoliaVous tenez trop à vos longueurs pour leur infliger le coup de ciseau ? Pas de panique ! Attachez-les pour dégager votre visage et lui donner un petit coup de jeune.

Et pour varier de la queue de cheval, tentez le chignon. Mais attention, s’il est trop strict, cela aura tendance à vous vieillir. Tournez-vous vers un chignon coiffé-décoiffé, en laissant quelques cheveux retombés. "Ce type de coiffure permet de garder un aspect naturel et apporte de la légèreté au visage" explique Laurence Fourcade. Pour trouver l’inspiration, rien de plus simple. La plupart des stars sont folles de ces chignons !

Ne multipliez pas les soins inutilement

Ne multipliez pas les soins inutilement© FotoliaContrairement à ce que l’on pourrait croire, "à 50 ans, le cheveu n’a pas forcément besoin de plus de soins qu’à 25 ou 30 ans" déclare Laurence Fourcade. Tout dépend des techniques subies par la chevelure.

Un cheveu laissé blanc, sur lequel aucune technique n’a été appliquée, sera peu sensibilisé. Un shampooing hydratant suffira. "En revanche, un cheveu coloré ayant connu différentes techniques aura été plus agressé et nécessitera une meilleure hydratation" précise notre interlocutrice. Pensez à faire régulièrement des soins.

Quel que soit le soin ou le shampooing que vous appliquez, choisissez-le adapté à votre type de cheveux et aux techniques subies.

Remerciements à Laurence Fourcade, coiffeuse.

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Vidéo : Cheveux : 5 erreurs à ne pas faire !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.