(Photo) A 60 ans, il frôle l'amputation du bras après une morsure d'araignée

Ecouter l'article :

Un sexagénaire domicilié à Saint-Nicolas-de-Port (54), en Lorraine, a bien failli se trouver amputé de son bras gauche. En cause ? Une morsure d'araignée. Quatre opérations, un mois d’hospitalisation et une greffe ont permis à la victime d'échapper au pire. Il s'agissait d'une araignée "recluse" au venin très puissant, provenant des états chauds d’Amérique.
(Photo) A 60 ans, il frôle l'amputation du bras après une morsure d'araignéeIstock

Patrice Genet se souviendra longtemps de son été 2020. Alors qu'il dormait à son domicile situé à Saint-Nicolas-de-Port (Lorraine), le sexagénaire a été victime d'une araignée recluse.

À titre de précision, l’araignée "recluse" provient des états chauds d’Amérique et jouit d'un venin très puissant. Elle est présente depuis quelques années en France et plusieurs cas graves ont été recensés. Selon l’Est Républicain, deux autres cas de piqûres ont été signalés cet été en Meurthe-et-Moselle.

"Son venin est tellement puissant qu’il peut attaquer les muscles, les reins, et se retrouve dans les analyses de sang", rapporte Patrice.

Patrice a été mordu dans la nuit du 1er et 2 juin 2020. Depuis, il vit un véritable calvaire. "À mon réveil, la douleur était difficilement soutenable. Comme si on me brûlait les chairs. C’était insoutenable", raconte-t-il à la presse locale.

Sa main et bras ont commencé à se nécroser

Au vu de l'étendu des dégâts, le lorrain enchaîne les rendez-vous médicaux jusqu'à se rendre au service des Urgences. Les médecins ne cachent pas leur inquiétude en voyant le bras de Patrice. Son bras ainsi que sa main se sont mis à gonfler, allant jusqu'à doubler de volume et à se nécroser. Les soignants ont procédé au nettoyage des chairs et ont administré antibiotiques et calmants au sexagénaire. Malheureusement, tous ces efforts étaient vains. L'infection persiste et gagne du terrain.

Photo : Patrice dévoile les clichés de sa main enflée

Photo : Patrice dévoile les clichés de sa main enflée© Capture Facebook

L'amputation est une option. Patrice subira quatre opérations et un mois d'hospitalisation.

Patrice a dû faire l'objet d'une greffe

Comme si cela ne suffisait pas, le patient souffrait déjà des suites d'une opération de hernie discale. Il doit donc en outre, faire l'objet d'une greffe pour compenser les dégâts de sa main gauche nécrosée jusqu'aux tendons.

Heureusement, Patrice a pu garder sa motricité et éviter le pire. Il garde néanmoins pour le moment une importante cicatrice de plusieurs dizaines de centimètres.

Tout n'est pas encore terminé pour la victime. Patrice devra retourner à l'hôpital d'ici quelques semaines pour "redonner une forme de normalité" à sa main toujours gonflée...plus de trois mois après la morsure. En attendant, les médecins ont préconisé au lorrain de répandre des insecticides sur les fenêtres et ouvertures de sa maison.

Photo : une espèce d'araignée recluse

Photo : une espèce d'araignée recluse

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Source(s):

Un Lorrain mordu par une araignée exotique frôle l’amputation du bras, Le Républicain Lorrain, 3 septembre 2020

La rédaction vous recommande sur Amazon :