Sommaire

La France compte en moyenne 63 millions d’animaux de compagnie, ce qui représente un foyer sur deux. Si la population de chats au sein des maisons françaises a augmenté de 11 % ces dernières années, les chiens ont vu leur popularité baisser de 2 % seulement. S’ils apportent leur lot de joie et de bonne humeur, les animaux de compagnie auraient un intérêt encore plus grand, dont le bénéfice va bien au-delà de la santé mentale.

De nombreuses études ont placé la compagnie d’un animal au cœur de leurs préoccupations, et les résultats sont indéniables : les animaux seraient véritablement bénéfiques pour la santé générale de l’Homme, et particulièrement pour sa santé cardiaque. Selon certains travaux menés à l’international par exemple, le fait de vivre avec un chien pourrait réduire le risque de maladies cardiovasculaires de 25 % à 30 %.

Ils aident à lutter contre le stress

Différentes études ont établi un lien positif entre la compagnie d’un animal et la réduction du stress. En effet, parmi les nombreux travaux se trouve notamment celui mené par des chercheurs de l’Université de Colombie Britannique Okanagan. Les spécialistes se sont penchés sur l’importance du contact de l’homme avec les animaux, et particulièrement les chiens. Après avoir étudié le degré de solitude et l’état de stress des participants avant et après la mise en contact avec un chien, il a été constaté que leur bien-être avait été grandement amélioré au fil des différentes rencontres.

Le contact avec l’animal s’est montré d’autant plus efficace pour les participants ayant profité d’un contact direct avec l’animal, comme une caresse ou un câlin. Les observations ont révélé que le degré de stress avait été diminué et la sérénité intérieure véritablement augmentée. « Les interactions directes avec les chiens par le toucher ont suscité de plus grands bénéfices en terme de bien-être que l’absence de toucher/interactions indirectes ou les interactions avec un maître-chien uniquement », a indiqué le docteur John-Tyler Binfet, auteur principal de la recherche.

Ils font faire de l’exercice

La compagnie d’un chien influencerait considérablement la pratique d’un exercice physique, selon plusieurs études. L’un des plus récentes, réalisée par des chercheurs anglais, a révélé que les personnes vivant accompagnées d’un chien comptabilisaient davantage d’heures de marche que les ceux n’ayant pas d’animal. L’étude a fait état de chiffres très évocateurs : 66 % des hommes et 58 % des femmes interrogées pour les besoins des travaux avaient atteint l’objectif des 150 minutes d’exercice par semaine, recommandées par les autorités de santé nationales, grâce à leur chien et aux promenades réalisées pour lui.

Ces chiffres étaient, selon les observations réalisées, quatre fois supérieurs au temps de marche estimé par les personnes ne possédant pas de compagnon à quatre pattes.

Ils aident à lutter contre la solitude

En plus de rompre la solitude par leur simple présence, les animaux de compagnie permettent également d’égayer la vie sociale. Quoi de mieux, lors de la promenade quotidienne de son chien, que de socialiser avec certains passants ? Véritablement bénéfique pour la santé mentale, la socialisation permet de nourrir le lien émotionnel qui raccroche aux autres et qui incite à créer et développer davantage de relations humaines.

Certaines études ayant prouvé que le sentiment de solitude et le manque de lien social favorisait les risques de dépression et, par ricochet, le risque de troubles et maladies cardiaques, la compagnie d’un animal assure une santé mentale en meilleure forme.

Ils améliorent votre humeur

Plusieurs études internationales sont également parvenues à établir un lien positif entre la compagnie d’un animal et l’amélioration de l’humeur générale. En fait, l’interaction avec des animaux de compagnie pourrait entraîner… la production de sérotonine et de dopamine ! Ces deux « hormones du bonheur » sont grandement utiles pour lutter contre les symptômes de dépression et l’anxiété.

De nombreuses études se sont donc penchées sur le sujet, tant et si bien que plusieurs centres hospitaliers ont mis en place des programmes de zoothérapie, mêlant donc l’animal aux soins pour les patients souffrant d’une maladie chronique ou en phase terminale.

La dépression étant étroitement liée aux risques de troubles et maladies cardiaques, les propriétaires d’animaux seraient donc grandement avantagés par la présence de leur petit compagnon.

Ils renforcent le système immunitaire

Une étude, réalisée par des chercheurs de l’Université d’Arizona aux Etats-Unis, avait déjà mis en lumière le lien entre la salive des chiens et le renforcement du système immunitaire de l’homme. En effet, si pendant des années, les léchouilles sur le visage étaient vivement déconseillées pour le tas de bactéries qu’elles étaient susceptibles de déposer sur la peau, ces spécialistes américains n’ont pas manqué de contredire ces recommandations.

Selon leurs conclusions, la salive du chienpourrait contribuer à la diminution des allergies et les réponses immunitaires qui y sont liées. L’étude a également révélé que la salive animale contiendrait justement des bactéries capables de stimuler le système immunitaire.

De leur côté, les chats seraient aussi véritablement bénéfiques pour la santé du système immunitaire : une étude, publiée dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology, a constaté que l’exposition au contact des chats pouvait aider à renforcer le système de défense de l’organisme.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/08927936.2021.1944558?journalCode=rfan20

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0091674917314392

https://www.nature.com/articles/s41598-019-41254-6

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.