Alzheimer : le manque de sommeil fait vieillir prématurément les cellules du cerveau

Ecouter l'article :

Selon une nouvelle étude canadienne, les personnes qui se réveillent à plusieurs reprises durant la nuit sont plus susceptibles de développer la maladie d'Alzheimer.

Une étude publiée dans la revue Science Advances la semaine dernière, a révélé que la perte de sommeil chronique vieillit prématurément les cellules immunitaires du cerveau. Elle peut entraîner de graves problèmes cognitifs, dont notamment la démence.

Le manque de sommeil accroît le risque de démence

“Les gens qui se réveillent beaucoup et ont un sommeil agité ou fragmenté ont souvent de mauvaises performances cognitives”, a déclaré à CTVNews le chercheur principal de l’étude et professeur de neurologie à l'Université de Toronto.

Pourtant, bien qu’il n’y ait plus de doute sur le fait qu’un sommeil perturbé soit associé au déclin cognitif et à la démence chez les personnes âgées, les mécanismes sous-jacents restent encore flous.

“Chez les rongeurs, la perturbation du sommeil provoque une activation microgliale, dont l'inhibition améliore la cognition. Cependant, les données humaines manquent”, expliquent les chercheurs.

Pour mieux comprendre l’impact du sommeil, l’équipe de scientifiques a analysé deux groupes de personnes âgées, soit au total 685 personnes.

Ils se sont basés sur les données de deux études (le Rush Memory and Aging Project et la Religious Orders Study) et les évaluations annuelles du sommeil et du fonctionnement cognitif des participants de plus de 65 ans.

Une inflammation du cerveau

Une inflammation du cerveau© Creative Commons

Auteur : ADEAR : Centre d’éducation et de référence sur les maladies, service de l'Institut national sur le vieillissement. Source : https://www.nia.nih.gov/Alzheimers/Resources/HighRes.htm CC - Licence : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Alzheimer%27s_disease_brain_comparison.jpg

Les chercheurs ont ensuite comparé ces données aux cellules immunitaires du cerveau des participants.

Leur sommeil a été testé avec des appareils qui mesuraient de nombreuses statistiques, et les tests cognitifs inclus dans l'étude étaient similaires à ceux que les médecins utilisent pour tester la maladie d'Alzheimer.

Ces "épreuves" consistaient à demander aux gens de se souvenir d'un nombre à sept chiffres, d'une liste de mots ou d'une histoire. Il leur a été également demander de se souvenir d’une image et de la dessiner.

Suite à ces tests, les chercheurs se sont rendus compte que “la perte chronique de sommeil peut provoquer une inflammation du cerveau et le faire vieillir plus rapidement", a déclaré Kaneshwaran dans un communiqué de presse universitaire.

"Ce constat a été détecté par des changements réels et identifiables dans les cellules inflammatoires du cerveau."

Les participants qui dorment mieux ont des cellules immunitaires plus "jeunes"

Majoritairement, les participants à l'étude qui dormaient mieux avaient des cellules immunitaires “plus jeunes” et moins activées, ce qui a conduit à une protection “contre les effets négatifs de la pathologie de la maladie d'Alzheimer sur la cognition”, a déclaré Andrew Lim.

Les scientifiques ne savent toutefois pas encore avec certitude si l'amélioration du sommeil des personnes inversera ces effets néfastes.

"Mais je pense que cela sera une raison de plus pour essayer de mieux dormir", a déclaré Andrew Lim.

Le lien entre un mauvais sommeil et la probabilité d'Alzheimer est particulièrement inquiétant, car des études ont révélé que 30 à 40 % des personnes âgées ont signalé une insomnie, mais très peu ont été traitées, et encore moins diagnostiquées.

Aujourd’hui en France, près de 3 millions de personnes sont directement ou indirectement touchées par la maladie d’Alzheimer.

De jour en jour, la maladie gagne du terrain : près de 225 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année.

D’ici 2020, le pays comptera probablement 1 275 000 personnes malades.

À terme, 1 Français sur 4 de plus de 65 ans sera concerné par la maladie.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.