Alzheimer : 8 mauvaises habitudes à éviter
Sommaire

La sédentarité

La sédentarité© FotoliaC’est le cas de beaucoup de personnes âgées qui restent très seules et sans grandes stimulations intellectuelles. Pour qualifier ce phénomène, le Pr Joyeux parle de "pathologie canapé". Il s’explique : " La non stimulation neuronale et la formation par le cerveau de neurotransmetteurs négatifs (déprime, angoisse, anxiété, mauvais sommeil) peuvent conduire chez le médecin".
Dans son livre Tout savoir pour éviter Alzheimer ou Parkinson, le Professeur appuie sur le risque provoqué par ces mauvaises habitudes : "L’avachissement quotidien dans le canapé devant la "télédebile" des jeux vidéo, en grignotant, sirotant, représente autant de facteurs de risques cardiovasculaires, d’AVC, de surpoids, d’obésité, de diabète que de déclin cérébral, de maladies neurodégéneratives". Notons toutefois que cela concerne plus les personnes en capacité d'opérer des changements que les personne âgées.
"Une bonne et régulière activité physique permet à votre cerveau de produire des neuromédiateurs positifs, de l'imagination, de la créativité, de la joie, du partage..." conclut le cancérologue. Faire fonctionner son cerveau le protège de la maladie.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):