Rhume des foins et météorologie

Les pollinisations vont se faire à diverses saisons, selon les arbres, plantes, graminées et herbacées concernés. Mais aussi en fonction des régions (elles débuteront plus tôt dans le sud de la France que dans le nord) et de la météo. Ainsi, un temps ensoleillé, chaud, avec un vent modéré, sera favorable à la production et au transport de pollens. Plus le vent est fort, plus la dispersion des pollens autour de leur source est grande. Pour informer les personnes souffrant d’allergie, un réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) a été créé.

La carte des allergies du RNSA

Quand on souffre du rhume des foins, il est important de se tenir informé des périodes et des lieux à risque. Cela permet de prendre ses dispositions, soit pour limiter les sorties dans ces endroits, soit pour prendre un traitement à base d’antihistaminiques pour contrecarrer les rhinites allergiques. Le RNSA effectue ainsi des analyses de l’air, avec étude de leur concentration en pollens, pour alerter les personnes à risque allergique. Ces résultats sont publiés sous la forme de cartes des allergies, qui précisent hebdomadairement pour chaque région et chaque type de pollen (cyprès, chêne…) le risque d’exposition allergique, chiffré entre 0 et 5. Une information essentielle.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.