Allergie cutanée : symptômes, réactions, traitements aux éruptions cutanées

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLes allergies cutanées sont très fréquentes dans la population générale. Elles sont essentiellement représentées par l’eczéma de contact et l’urticaire, mais elles peuvent également revêtir la forme de dermatite atopique ou de lucite. Selon une nouvelle étude, un fruit pourrait soulager les symptômes.
Allergie cutanée : symptômes, réactions, traitements aux éruptions cutanéesIstock

Qu'est-ce qu'une allergie cutanée ?

Les allergies correspondent à une réaction du système immunitaire lorsque celui-ci est mis en contact avec un allergène. Il existe de multiples types de réactions allergiques et les fromes cutanées sont les plus fréquentes. On rencontre classiquement l’eczéma de contact et l’urticaire. L’eczéma de contact est souvent bénin, mais peut être invalidant, notamment dans le cas d’un allergène d’origine professionnelle. L’urticaire peut évoluer vers un œdème de Quincke, qui représente une urgence médicale en cas d’atteintes des voies respiratoires.

Cette réponse inadaptée du système immunitaire est-elle fréquente ?          

L’eczéma de contact est très fréquent. Plus d’un enfant sur deux en présenterait avant l’âge de 2 ans. L’eczéma atopique est présent chez 10 % de la population et près de 20 % a déjà présenté une crise d’urticaire, au moins une fois dans sa vie.

Quels sont les symptômes de l'allergie cutanée ?  

Les symptômes varient en fonction de la réaction allergique, suivant que l’on se trouve face à un eczéma de contact ou à une réaction urticarienne.

Symptômes de l’eczéma de contact

En cas d’eczéma de contact, les symptômes apparaissent au maximum 48 heures après le contact avec l’allergène. Il s’agit :

  • d’une rougeur de la peau ;
  • de l’apparition de petites vésicules suintantes ;
  • de démangeaisons au niveau de la zone de contact ;
  • Ces symptômes disparaissent en quelques jours après l’arrêt du contact avec l’allergène.

Symptômes de l’urticaire

L’apparition des symptômes de l’urticaire est beaucoup plus rapide, c’est-à-dire que les lésions peuvent survenir quelques minutes après l’exposition. Les signes sont :

  • l’apparition de papules rosées, à la surface de la peau, qui s’étendent progressivement ;
  • des démangeaisons parfois diffuses.

Les papules sont fugaces sauf lorsque la réaction allergique se transforme en œdème de Quincke, ce qui constitue une urgence vitale.

Quelles sont les causes de ces réactions cutanées ?

Il existe de très nombreux allergènes pouvant être à l’origine d’allergies cutanées. Parmi les plus fréquemment rencontrés, on retrouve :

  • le nickel, présent dans de nombreux bijoux fantaisie ;
  • le latex, utilisé pour fabriquer des préservatifs ou des gants ;
  • certaines plantes ;
  • les teintures utilisées pour les vêtements ;
  • les cosmétiques, les lessives et autres produits ménagers ;
  • certains aliments…

Les facteurs de risques

Les facteurs de risque de développer des allergies cutanées sont essentiellement représentés par la tendance d’une personne à être allergique ou présenter une peau atopique.

Les personnes à risque

Les personnes à risque de développer des allergies cutanées sont les personnes dites atopiques et les personnes issues de familles à tendance allergique.

Combien de temps dure une allergie de la peau ?

La durée d’une réaction allergique du type eczéma de contact est de quelques jours, et peut être raccourcie avec un traitement adapté, à condition d’éviter tout contact avec l’allergène. Les réactions urticariennes sont beaucoup plus brèves, mais peuvent être plus graves.

Quelles sont les complications ?

Les complications de l’eczéma de contact sont essentiellement représentées par les lésions de grattage et les surinfections cutanées, qui peuvent nécessiter une antibiothérapie.

L’urticaire peut se compliquer d’œdème de Quincke, qui peut lui-même se compliquer d'un choc anaphylactique. Il s’agit alors d’une urgence vitale.

Les allergies cutanées sont-elles contagieuses ? 

Les allergies cutanées ne sont pas des pathologies contagieuses.                   

Qui, quand consulter ?

La plupart des réactions allergiques cutanés sont sans gravité et l’avis d’un pharmacien peut suffire. Dans le cas, où elles sont récidivantes ou si elles ne s’améliorent pas après quelques jours, l’avis d’un médecin généraliste est nécessaire, d’une part pour confirmer le diagnostic et d’autre part pour identifier l’allergène. En cas d’urticaire ou d’œdème de Quincke, une consultation en urgence peut être nécessaire. Par la suite, un suivi par un allergologue peut être envisagé.

Les examens et analyses

Le diagnostic d’allergie cutanée est réalisé grâce à l’évolution des symptômes et l’identification de l’allergène. Il peut être nécessaire de pratiquer des tests épicutanés chez un allergologue pour identifier précisément l’allergène.

Parfois, celui-ci peut être aisément identifié et dans d’autres cas le diagnostic peut être très long. Aucun autre examen complémentaire n’est nécessaire au diagnostic et au suivi des allergies cutanées.

Quels sont les traitements des allergies cutanées ?

Le traitement de la crise d’eczéma de contact nécessite l’application de dermocorticoïdes plus ou moins associés à des anti-histaminiques en cas de fortes démangeaisons. Les lésions disparaissent alors assez rapidement. Toutefois, a principale mesure de traitement repose sur l’identification et l’éviction de l’allergène lorsque celle-ci est possible. Une désensibilisation peut être utile, mais pas toujours possible.

La crise d’urticaire aiguë nécessite des anti-histaminiques et des corticoïdes par voie orale afin d’éviter l’évolution vers l’œdème de Quincke. L’identification de l’allergène est essentielle en cas de crises d’urticaire récidivantes ainsi que la désensibilisation, lorsque celle-ci est possible.

Nouvelle étude : les framboises noires prometteuses pour réduire l'inflammation de la peau

Manger des framboises noires pourrait soulager les symptômes de l'inflammation liée aux allergies cutanées, indique une nouvelle étude. Les tests ont été menés par des chercheurs américains sur des souris.

"Souvent, les traitements sont directement appliqués sur la peau - comme les stéroïdes, a déclaré Steve Oghumu, auteur principal de l'étude et professeur adjoint de pathologie à l'Ohio State University. Et il serait intéressant que la simple consommation d'un fruit puisse produire les mêmes effets".

Les chercheurs ont testé sur un groupe de souris un régime comprenant des framboises noires - équivalent à une portion individuelle par jour pour les humains. Un autre groupe témoin a été nourrie avec le même régime, mais sans framboises noires.

Trois semaines après le début du régime, les chercheurs ont exposé l'une des oreilles de chaque souris à des irritants qui ont provoqué une hypersensibilité de contact. Ensuite, ils ont analysé les gonflements, en comparant les oreilles de chaque souris. Ils ont constaté que chez les souris ayant ingéré des framboises noires, l'enflure diminuait par rapport aux autres.

Selon les scientifiques, les framboises noires semblent moduler les cellules dendritiques. Ces dernières agissent comme des messagers du système immunitaire du corps et disent au système immunitaire de réagir ou non.

Photo : urticaire

Photo : urticaire© Istock

Urticaire

La prévention

La meilleure prévention contre les allergies cutanées est l’identification et l’éviction de l’allergène.

Sites d’informations et associations

Des sites d’informations et associations sur les allergies cutanées sont consultables sur internet. Il s’agit :