Ecouter l'article :

Vous avez un terrain allergique, et vous êtes tout particulièrement sensible au pollen ? Vous risquez de passer une semaine difficile… Et pour cause, pas moins de 40 départements sont actuellement en alerte rouge, ce qui correspond à un risque d’allergie très élevé. Sur la carte du Réseau national de vigilance aérobiologique, le reste de l’Hexagone est coloré en orange, soit un “risque élevé”, et seuls 17 départements ne présentent qu’un risque moyen.

Bouleau, charme et frêne : un risque d’allergie élevé

En cause, essentiellement les pollens de bouleau, dans tous les territoires au nord d’une ligne qui s’étend de Bordeaux à Grenoble. “Les pollens de charme et de frêne sont aussi très présents avec des fortes concentrations et un risque d’allergie de niveau moyen à élevé”, indique le R.N.S.A.

C’est au sud de la France que le risque allergique est le moins important, avec une vigilance jaune pour les pollens de Cupressacées-Taxacées (dont ceux de cyprès), les pollens d'Urticacées (pariétaires), de chêne et de platane. L’association qui étudie le contenu de l’air précise que “les pollens de graminées, d’oseille et de plantain sont en légère progression avec un risque d’allergie qui reste faible”.

Carte de vigilance des pollens au 9 avril 2021

Carte de vigilance des pollens au 9 avril 2021

© RNSA

Bouleau : un risque élevé d’allergie tout le mois d’avril

Dans un communiqué de presse du 29 mars 2021, le R.N.S.A. alertait déjà quant au risque d’allergies aux pollens de bouleau, qui risquent d’être présents sur une grande partie du pays tout au long du mois d’avril.

“Les concentrations seront fortes lors des belles journées ensoleillées et douces”, précisent les experts. “Durant cette période, la pollution atmosphérique pourra modifier le seuil de sensibilité des allergiques aux pollens et exacerber les symptômes en fragilisant notamment les voies respiratoires”.

Le réseau rappelle que les bouleaux sont présents à l’état naturel en bordure de nombreux bois et forêts… Mais qu’ils sont aussi souvent plantés “à tort” dans des espaces verts tels que des ronds-points ou à l’entrée de résidences, ce qui favorise les réactions allergiques des personnes qui vivent à proximité.

On reconnaît ces arbres à leur écorce blanche et brillante, marbrée de gris et de noir, et à leurs feuilles alternes, ovales et légèrement dentelées. “Les pollens de bouleau ont un potentiel allergisant très élevé provoquant chez les allergiques de nombreux symptômes oculaires, nasaux, et même respiratoires”, explique le communiqué. En cas d’allergie, il convient de suivre le traitement prescrit par votre médecin traitant ou allergologue.

Construisons votre suite de carrière idéale ! Découvrez notre programme de 24h formation sur mesure

Sources

Carte de vigilance des pollens, RNSA, données du 9 avril 2021. 

Alerte aux pollens de bouleau, communiqué de presse du RNSA, 29 mars 2021. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.