Allergie au pollen de bouleau : les mois les plus à risque

Publié le 27 Juillet 2018 par La Rédaction Médisite
Chaque année, à la même saison, vous avez le nez qui coule, qui vous démange, les yeux qui pleurent, une respiration altérée ? Vous souffrez sans doute de rhinite allergique. Dans le cas de l’allergie au pollen de bouleau, quels sont les symptômes caractéristiques ? Comment connaître les mois à risque grâce aux alertes pollens ?  
Publicité

6750711-inline-500x333.jpg

L’allergie au pollen de bouleau: les symptômes

En présence de l’élément allergène, ici le pollen de bouleau, la personne se met à avoir le nez qui coule, qui démange, puis qui se bouche. Les yeux rougis se mettent à pleurer, tandis que peu à peu une toux s’installe. Des difficultés respiratoires et des sifflements se manifestent dans la foulée. C’est la fameuse rhinite allergique.

Publicité
Publicité

Se protéger de l’allergie au pollen de bouleau grâce aux alertes pollens

Il est possible de connaître pour chaque région de France les périodes les plus à risque pour chaque type de pollen, qu’il s’agisse de pollen d’arbres comme le boulot, du pollen de graminées ou du pollen des herbacées. Pour cela, le réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) publie chaque semaine sur son site Internet un bulletin allergo pollinique accessible gratuitement par tous. On note ainsi que le pollen de bouleau est particulièrement présenten France entre février et juin, avec un pic en mars, avril et mai, mois de pollinisation intense. Pour être informé au quotidien du degré de pollinisation de l’air, il est possible de créer des alertes pollens sur son smartphone grâce à une application gratuite à télécharger, nommée Alertes Pollens.

mots-clés : Allergie pollen
La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X