Intoxication alimentaire de bébé : comment réagir ?

L'intoxication alimentaire est très fréquente et généralement peu durable et sans conséquence, mais, chez le bébé, elle peut rapidement provoquer une déshydratation potentiellement grave.

Publicité

5650839-inline-500x310.jpg© Istock

Comment l'intoxication alimentaire se manifeste-t-elle chez le bébé ?

L'intoxication alimentaire est provoquée par l'ingestion d'un aliment qui est contaminé par une bactérie, un virus ou un parasite. Chez le bébé, elle survient après la diversification alimentaire, c'est-à-dire après 5 mois. Les symptômes apparaissent entre 4 et 24 heures après l'ingestion de l'aliment responsable. Ils sont constitués de vomissements très importants, de violentes douleurs abdominales et de diarrhées profuses. Parfois une fièvre élevée peut accompagner ces symptômes. L'état général est altéré et la déshydratation est rapide chez le bébé qui n'arrive plus à boire.

Publicité
Publicité

Que faire face à une intoxication alimentaire chez un bébé ?

Lorsqu'un bébé présente une intoxication alimentaire, il faut surveiller les signes de déshydratation, surtout s'il refuse de boire. Ces signes sont l'apparition d'un pli cutané, des paupières creusées, une fatigue importante, voire des troubles de la conscience. Il devient alors urgent d'hospitaliser le nourrisson pour le réhydrater par une perfusion, jusqu'à la disparition complète des diarrhées et des vomissements et la reprisede l'alimentation. La déshydratation chez le bébé peut être fatale. C'est pourquoi la plus grande vigilance est recommandée face à une intoxication alimentaire du nourrisson.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X