Agression d’un non-voyant et de son frère : le conducteur condamné

Publié le 17 Juillet 2019 à 15h34 par Agathe Boussard, journaliste santé
La vidéo de l’incident était vite devenue virale sur les réseaux sociaux. L’homme qui a agressé un aveugle et son accompagnant en juin dernier à Paris a été condamné. Verdict : 2 000 euros d’amende dont 1 000 avec sursis et 18 mois de suspension de permis.

C’est une affaire qui a fait grand bruit. La vidéo de l’homme agressant un aveugle et son frère, a, en effet, été extrêmement commentée. Mardi 16 juillet, la chambre correctionnelle du tribunal de Paris a rendu son verdict.

Le chauffeur a été condamné à 2 000 euros d’amende (dont 1 000 euros avec sursis) et à 18mois de suspension de permis de conduire pour "violences volontaires sur personne vulnérable" ayant entraîné une incapacité totale de travail (ITT) de quatre jours. Il écope aussi de deux amendes : l’une de 750 euros pour violences sans ITT sur le frère de l’aveugle, l’autre de 250 euros pour avoir refusé la priorité.

Il devra également indemniser les jumeaux, soit 1 800 euros de dommages et intérêts à l’aveugle et 1 500 euros à son frère.

Retour sur les faits

Le 16 juin dernier, un non-voyant ainsi que son accompagnateur (son frère jumeau) tentent de traverser au passage piéton de la rue de Prague dans le 12ème arrondissement de Paris. C’est alors qu’une berline noire leur barre la route et leur refuse la priorité. Le véhicule les frôle même.

En colère, l’accompagnant décide de donner un coup sur le toit du véhicule. L’automobiliste stoppe alors sa voiture, sort du véhicule et avance en direction des deux hommes. À plusieurs reprises, il gifle l’accompagnant tout en l’agressant verbalement. Il se tourne ensuite vers l’aveugle lui demandant d’enlever ses lunettes puis l’avertissant : "Je vais te frapper". Le chauffeur ne joindra pas l’acte à la parole.

La compagne du conducteur tente de s’interposer. Un passant aussi essaye de calmer les esprits, déclarant vouloir appeler la police. La menace est prise au sérieux puisque le couple remonte dans sa voiture.

Une vidéo massivement relayée

L’incident aurait pu en rester là, si un policier en civil ne s’était pas trouvé à proximité au moment des faits. Ce dernier a pu filmer la scène avec sa caméra GoPro. Postée sur les réseaux sociaux, la vidéo a été massivement partagée.

"Je ne me reconnais pas. C’est la première fois de ma vie que cela m’arrive.", a déclaré, lors de l'audience, l'automobiliste espagnol âgé de 68 ans. Le retraité met en avant un malentendu pour justifier ses actes : "J’ai d’abord demandé pourquoi il avait tapé sur mon véhicule. Puis, je n’ai pas compris ce que l’accompagnant m’a répondu. Je ne savais pas s’il avait prononcé le mot "piéton" ou "con". Puis à partir de là, c’est la catastrophe". Le conducteur qui a confessé avoir été dans un état de colère a demandé pardon.

Les deux frères sont encore aujourd'hui particulièrement choqués par ce qu'ils viennent de vivre. S'ils avouent avoir l'habitude des incivilités dans la capitale, ils assurent n'avoir jamais été témoins de quelque chose d'aussi violent. Leur niveau de stress a été très élevé.

Les associations ou fédérations qui défendent les aveugles et qui se sont constituées partie civile ont été déboutées. Bien que la vulnérabilité du passant était "apparente", "aucun élément ne démontre que le prévenu avait conscience qu'il était non-voyant ou malvoyant" lorsqu'il a proféré ses menaces, selon les conclusions du tribunal.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :