C’était sans aucun doute l’un des plus grands noms du cinéma français. À bout de souffle, Le Magnifique, L’Homme de Rio, Une femme est une femme… En cinquante ans de carrière, Belmondo a joué dans plus de 80 films, dont un grand nombre d’entre eux sont devenus des classiques du cinéma français. Fort de son succès, l’acteur avait reçu une Palme d’honneur au Festival de Cannes en 2011 pour l’ensemble de sa carrière.

Le comédien s’est éteint ce lundi 6 septembre “entouré des siens”, selon le communiqué de sa famille transmis à l'AFP par l'intermédiaire de son avocat. La nouvelle de sa mort n'a pas été une surprise pour ses proches, puisqu'Alain Delon, "anéanti", a déclaré : "on y pensait depuis quelques semaines". Ce que confirme le message transmis à l’AFP, qui explique que l’acteur “était très fatigué depuis quelque temps” et qu’il “s'est éteint tranquillement".

Un AVC bouleverse la vie de Belmondo en 2001

La vie du Magnifique n'était plus tout à fait la même depuis 2001, une année noire où tout a basculé. En vacances en Corse avec son ami Guy Bedos, Jean-Paul Belmondo est victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) le 8 août 2001. Un terrible événement qui causera des dommages terribles à l’acteur. En effet, même s’il échappe de peu à la mort, cet accident signe quasiment la fin de sa carrière, alors qu'il est âgé de 68 ans à l’époque.

Belmondo reste marqué par une paralysie faciale du côté droit et ne peut pas parler pendant environ deux ans. "La maladie a été terrible. Le docteur m'avait dit que je ne parlerais plus jamais", confiait l'acteur en 2015 dans les colonnes de nos confrères du Parisien. Ses apparitions sont alors de plus en plus rares et les rumeurs sur son état de santé fragile vont bon train, alimentant régulièrement les pages de la presse people.

Jean-Paul Belmondo “s'est éteint tranquillement”

En début d'année 2021, “Bébel” est de nouveau hospitalisé pour une "fatigue générale". En juin, de nouvelles rumeurs sur son état de santé agitent la presse et les fans. Après de nombreux combats remportés haut la main, Jean-Paul Belmondo nous quitte ce lundi 6 septembre. Une fin de vie apaisée, semble-t-il. En 2018, le géant du cinéma se confiait dans une interview à Corse Matin : “ J’ai toujours été quelqu'un d'optimiste et je pense avoir gardé un bon caractère, enfin, la plupart du temps. Mais vous savez, je n'ai pas peur de la fin".

L’Elysée à annoncé qu’un hommage national sera rendu ce jeudi 9 septembre aux Invalides, pour saluer la mémoire de cette légende du cinéma français. "Le public comptait pour lui. Il faudra tous aller aux Invalides, c'est là-bas qu'on pensera encore plus fort à lui", a quant à lui déclaré Thierry Frémaux, le délégué général du Festival de Cannes et directeur de l'Institut Lumière à Lyon.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.