Le Pr Laura D. Kubzansky et son équipe de la Harvard School of Public Health de Boston ont analysé les dossiers médicaux de 1 946 anciens combattants. Leur objectif, rechercher un lien de cause à effet entre les TPST et d’éventuelles maladies coronariennes.

Résultat, «pour toute augmentation des troubles de stress post-traumatique, les hommes avaient 26% de risque en plus de développer un infarctus non-fatal», expliquent les auteurs.

Et d’une manière plus générale, un risque supplémentaire de 21%, toutes maladies coronariennes confondues. «Ces données suggèrent qu’une exposition prolongée au stress non seulement augmenterait le risque de troubles mentaux, mais serait également nocive pour le système cardiovasculaire».

Laura D. Kubzansky parle ainsi de «cardiotoxicité» des TPST.

Pourquoi nous donnons le bilan de compétence pour seulement 0€ – Ce n’est pas une erreur de prix ! En savoir plus >

Sources

JAMA, 2007; 64 :109-116, 1er janvier 2007

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.