Santé connectée : y a-t-il un danger à porter une montre connectée ?

Dans un article intitulé "Radiofréquences, téléphonie mobile et technologies sans fil", l'Anses (agence nationale pour la sécurité sanitaire, de l'alimentation et du travail) indique classer les radiofréquences comme "cancérogènes possibles" pour les utilisateurs intensifs des téléphones mobiles, en raison de leur proximité avec le cerveau. L'agence recommande par conséquent l'utilisation d'un kit mains libres pour diminuer les risques. Utiliser une montre connectée, qui n'est pas directement en contact avec la tête, semble donc limiter le danger aussi.

Quels sont les éventuels dangers liés à la santé connectée ?

Au-delà de la question des radiofréquences et de l'hypersensibilité aux ondes électromagnétiques, les appareils connectés destinés à surveiller et prendre en charge sa santé soi-même peuvent poser d'autres problèmes, d'ordres psychologique et éthique. D'une part, le fait de tout mesurer en continu peut provoquer des angoisses à la moindre fluctuation – pourtant logique et normale – et il convient donc de ne pas laisser le patient seul face à son objet connecté. D'autre part, les appareils connectés dans le domaine de la santé posent la question de la sécurisation et de la marchandisation des données collectées. Il convient donc que des limites légales soient établies.

Faites le bilan sur votre carrière pour trouver enfin la voie qui vous correspond. C'est 100% finançable par votre CPF

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.