Depuis son lancement en février 2021 par une gouvernance transnationale Belgique, France, Allemagne, Luxembourg, Pays-Bas, Espagne et Suisse, le Nutri-score est régulièrement critiqué. Cette notation allant d’A à E et accompagnée d’un code couleur allant du vert au rouge apposé sur l’emballage de certains produits, qui renseigne sur leur composition nutritionnelle, ne serait pas la panacée. Pour certains, elle constitue un réel outil d’utilité et de santé publique, pour d’autres le Nutri-score continue de favoriser les aliments ultra-transformés au détriment des naturels, et serait largement perfectible.

C’est désormais en bonne voie puisque les 7 pays engagés viennent d’adopter, le 26 juillet, un algorithme amélioré pour les aliments, selon un communiqué du ministère de la Santé et de la prévention.

Quelles améliorations prévues ?

Pour améliorer la capacité du Nutri-score à discriminer la qualité nutritionnelle des produits au sein de certains groupes d’aliments, en cohérence avec les r ecommandations alimentaires adoptées par les États membres et la Suisse, il est prévu les évolutions suivantes, pour les aliments solides :

  • une meilleure classification des poissons gras pour aider les consommateurs à identifier ces produits comme des aliments sains ;
  • une amélioration de la différenciation entre les produits laitiers non sucrés et sucrés, et entre les différents types de fromage ;
  • une meilleure classification pour les huiles moins riches en graisses saturées (ex. : olive, noix, colza…) ;
  • une amélioration de la différenciation entre les aliments complets riches en fibres et les produits raffinés (ex. : riz, pâtes, pain…) ;
  • une amélioration de la différenciation entre les produits selon leur teneur en sucre ou en sel.

À la fin de l’année, des propositions de révision de l’algorithme pour les boissons seront faites. La mise en œuvre du nouvel algorithme sera établie une fois l’algorithme complet adopté par le comité de pilotage.

En attendant, le consommateur peut se fier à deux applis Smartphone qui indiquent à quel point un aliment est transformé : l’appli Open food facts et l’appli SIGA. Plus d’excuses !

Sources

https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/gouvernance-transnationale-du-nutri-score-les-7-pays-engages-adoptent-un

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/maj__rapport_nutri-score_rapport__algorithme_2022_.pdf

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.