Mauvaise nouvelle pour les Français. Le fromage, en particulier le cheddar et le fromage frais (à tartiner), pourrait augmenter de 50% le risque de cancer du sein, vient d’annoncer une étude de l’Institut du cancer Roswell Park (New York - Etats-Unis).

Les chercheurs ont mesuré, pendant 11 années, la consommation quotidienne de produits laitiers de plus de 3000 femmes, dont 1941 avaient un cancer du sein. Résultat : le fromage était responsable d’une augmentation de 53% des risques de ce cancer, et tout particulièrement les deux fromages cités précédemment (mais aussi d’autres variétés américaines). En revanche la consommation de yaourt baissait le danger de 30%.

La baisse du risque associée à un poids sain ?

"La nourriture quotidienne est un mélange complexe de nutriments et de substances non nutritives associés positivement ou négativement au risque de cancer du sein", a commenté le Dr Susan McCann, oncologue et auteur principal de l’étude. "De futures études sont néanmoins nécessaires pour confirmer le potentiel protecteur des yaourts concernant ce type de cancer."

Les chercheurs n’ont pas encore clarifié le lien établi entre fromage et cancer. "Nous savons que manger sain et équilibré peut aider à garder un poids correct, ce qui peut en retour baisser le risque de contracter un cancer. Il est compliqué de séparer l’impact réel de ce genre de nourriture des autres facteurs...", a de son côté déclaré Manveet Basra, spécialiste en santé publique à la fondation britannique de recherche Brest Cancer Now.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Vidéo : Top 3 des huiles cancerigenes

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.