La masturbation fréquente à l’origine de l’hypersexualité féminine

Les femmes adeptes de la masturbation et de la pornographie seraient plus susceptibles de devenir hypersexuelles, révèle une nouvelle étude.
© Piotr Marcinski - Fotolia.com

Finalement, les fantasmes et autres activités sexuelles passives ne seraient pas responsables de l’hypersexualité chez la femme, suggère une étude. La "faute" reviendrait plutôt au recours fréquent à la masturbation et à la pornographie.

Si l’hypersexualité fait l’objet de nombreux débat, dès qu’elle concerne les femmes, elle est associée à un grand nombre de mythe. Pour se faire une meilleure idée de ce que font réellement les femmes hypersexuelles, des chercheurs de l’université d’Hambourg ont interrogé près de 1 000 Allemandes, étudiantes pour la plupart.

Masturbation et films X : facteurs de risque

Nombre de partenaires, fréquence à laquelle elles se masturbaient et regardaient du porno, mais aussi évaluation de leurs comportements sexuels à l’aide d’un questionnaire spécifique... Leurs vies intimes ont été passées au crible par les scientifiques.

Ils ont constaté qu’environ 3% des sondées étaient hypersexuelles. Les femmes se masturbant le plus ou regardant régulièrement des films X étaient plus susceptibles d’avoir très fréquemment des rapports que les autres.

L’étude a été publiée dans le Journal of Sexual Medicine.

> Remportez un chèque cadeau de 500€ et profiter d'une escapade romantique en participant au jeu concours de La Banque Postale

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Sexualité
Source(s):