Sommaire

Boire beaucoup d'eau

Boire beaucoup d'eau

L'une des premières causes de la bouche sèche est le manque d'apports hydriques, que cela soit de l'eau ou toutes sortes d'autres liquides (jus de fruits, infusions...). Le but est de pallier à ce déficit en buvant au minimum 1,5 l par jour.

Pourquoi : la sensation de soif et la production de salive diminuent avec l'âge et les personnes âgées sont les plus souvent touchées.

Attention : quand la sécheresse buccale persiste, consultez. On parle alors de xérostomie*. explique le Dr Pouyat. "En général, ce sont les femmes après 60 ans qui sont touchées. C'est une infirmité car elles n'ont plus de salive, n'arrivent plus à parler, à manger, se renferment sur elles-mêmes et dépriment. Les antidépresseurs ayant tendance à assécher les glandes salivaires, nous tombons dans un cercle vicieux et il faut du temps avec un traitement long pour en sortir."

*lorsque l’asséchement est total et pluri-orificiel.

Limiter le café

Lesquels : tous les aliments acides, épicés et très salés, l'alcool et le café.

Pourquoi : "Tous ces aliments peuvent faire mal et donner une sensation de brûlure au niveau de la cavité buccale. Ils sont alors à proscrire" explique le Dr Pouyat.

Et aussi : pensez à réduire votre consommation de cigarettes. Le tabac a une action sur la sécheresse buccale.

Eviter les médicaments qui assèchent la bouche

Eviter les médicaments qui assèchent la boucheC'est-à-dire : certains médicaments entraînent une sécheresse buccale. C'est le cas des antidépresseurs, anxiolytiques, antihypertenseurs et antiarythmiques, somnifères et antinauséeux. L'irradiation des tumeurs ORL (radiothérapie) peut entraîner ce phénomène de façon définitive.

Certaines maladies comme le syndrome de Gougerot-Sjögren* perturbent les glandes salivaires et entraînent également une sécheresse buccale pluri-orificielle.

Un conseil : parlez-en à votre médecin qui pourra éventuellement substituer un traitement par un autre. Il pourra également prescrire des tests pour vérifier si les glandes salivaires fonctionnent correctement.

* il s'agit d'une maladie auto-immune. L'organisme produit des anticorps qui neutralisent les glandes produisant la salive et les larmes et autres sécrétions.

Utiliser les remèdes naturels

Utiliser les remèdes naturels- Faire des bains de bouche à l'eau bicarbonatée*. Cela alcanalise la cavité buccale et permet de prévenir la survenue de mycoses. A utiliser 2 fois/jour pendant plusieurs mois.

- Se faire prescrire de la teinture mère de Jaborandi. 20 à 30 gouttes 2 à 3 fois/jour pendant plusieurs mois. Ce médicament est contre-indiqué en cas de glaucome.

Au contraire : oubliez les dentifrices fluorés qui aggravent les brûlures en cas de sécheresse buccale.

Sachez-le : "Les traitements sont longs dans ce genre de pathologies, près de deux ans, mais s'ils sont bien respectés, on obtient des résultats et une bonne amélioration" explique le Dr Pouyat.

* éviter les autres bains de bouche qui ont plutôt tendance à acidifier la bouche, créant un milieu propice à la mycose buccale.

Sucer des pastilles ou mâcher du chewing-gum

Sucer des pastilles ou mâcher du chewing-gumDe petites astuces permettent d'activer la salivation, comme :

- mâcher du chewing-gum et sucer des pastilles sans sucre, de préférence à la menthe, au citron ou acidulées (en évitant les produits acides)…, qui ont tendance à stimuler la sécrétion salivaire.

- sucer des glaçons

- placer un humidificateur dans sa chambre

- respirer par le nez. Cela permet d'humidifier l'air que vous inhalez. "Si la personne a du mal à le faire, il est important qu'elle consulte un médecin ORL pour rétablir une respiration nasale fonctionnelle" explique le Dr Pouyat.

Sachez-le : "Les substituts salivaires que l'on trouve en pharmacie sont inefficaces face à un asséchement des glandes salivaires."

Remerciements au Dr Xavier Pouyat stomatologue et secrétaire général de la Société Française de Stomatologie, Chirurgie Maxillo-Faciale et Chirugie Orale (SFSCMF).

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

mots-clés : Langue qui pique
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.