Une « fausse route », et le repas de noël vire au cauchemar en l’espace d’un instant. Il est d’abord important d’éclaircir ce que l’on appelle « fausse route ». Elle se manifeste généralement par de la toux pendant ou après la déglutition. Le convive qui aurait avalé de travers donne alors l’impression de s’étrangler. Pourtant, elle peut également être silencieuse. Il existe deux types de fausses routes :

  • La fausse route partielle : la personne peut toujours respirer.
  • La fausse route totale : étouffement, l’air ne passe plus.

C’est cette dernière qui requiert un geste immédiat pour éviter que la personne finisse par manquer totalement d’air. Notez bien que les techniques qui suivent ne sont à réaliser qu’en cas d’obstruction totale.

Garder son calme

La première chose est de ne pas paniquer pour rester efficace et clair dans l’aide apportée à la personne en besoin.

Commencez par demander à la personne de tousser à plusieurs reprises pour dégager elle-même ses voies respiratoires. N’insistez pas trop, si cela se révèle inutile, passez à la suite. Vous pouvez alors essayer de donner plusieurs claques dans le dos de la personne pour tenter d’expectorer le corps étranger. Une fois encore, ne passez pas trop de temps sur ces tapes, donnez-en cinq maximum. Tout en agissant, n’hésitez pas à rassurer la personne en lui expliquant ce que vous faites, pour ne pas rajouter du stress à cette situation.

Pour donner ces « tapes » pas de hasard : placez-vous derrière la personne, penchez-la légèrement en avant et placez une main sur sa poitrine. Donnez votre claque avec le plat de la main, entre les deux omoplates. La claque doit avoir pour résultat de déclencher une toux qui poussera l’aliment à se déloger des voies respiratoires de la personne.

La méthode Heimlich

Si la technique précédente s’avère inefficace, il faut rapidement passer à la méthode « forte » en pratiquant des compressions abdominales (connues sous le nom de Méthode Heimlich).

Pour bien la réaliser : passez vos bras autour de l’abdomen de la victime (en étant dans son dos). Placez l’un de vos poings fermés entre le nombril et l’extrémité basse du sternum puis recouvrez votre point de votre deuxième main. Enfoncez votre poing vers vous, tout en remontant vers le haut. Ce mouvement vise à faciliter l’expulsion d’un corps étranger en exerçant une pression au niveau des poumons. Ce geste est à effectuer cinq fois maximum et peut être réalisé en alternance avec les claques dans le dos.

À noter, s’il s’agit d’un bébé, la méthode Heimlich ne s’applique pas de la même manière, une plus grande délicatesse est à apporter de risque de blesser le nourrisson.

Que faire si le convive perd connaissance ?

Si la personne perd connaissance, appelez immédiatement le SAMU qui pourra vous venir en aide. En attendant le médecin, commencez une réanimation cardio-pulmonaire.

Le conseil du docteur Eric Reboli, médecin généraliste :

"Si la victime peut tousser et/ou parler : ne rien faire sauf appeler le 15. Ni tape dans le dos, ni heimlich qui pourrait faire bouger le corps étranger et aggraver brutalement la situation ! Primum non nocere".

Sources

Merci au Dr Eric Reboli, médecin généraliste à Le Havre.